Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dernière séance de Jacky Herens

Capture d’écran 2021-02-04 à 11.00.21.pngElu pour la première fois en 1970 à Mouland, Jacky Herens a définitivement quitté la scène politique fouronnaise jeudi dernier. 

Il a d'ailleurs évoqué cette première élection dans son petit discours d'adieu en visioconférence. Il a ainsi rappelé les luttes intestines de la majorité moulannaise de l'époque où ce fut finalement le troisième larron (Antoine Tossings) qui devint bourgmestre jusqu'à la fusion.

Est-ce que le reste de son discours était destiné à sa remplaçante? Nous ne le savons pas, mais il a fort insisté sur le pouvoir collégial et sur l'absence de pouvoir individuel pour les échevins. 

Jusqu'à sa dernière séance, il n'a cessé de montrer son mépris pour les conseillers communaux francophones. On ne peut pas dire qu'il sera regretté de ce côté de la table.

Dans le journal "L'Avenir-Le Jour" du 1er février 2021, Philippe Leruth évoque aussi cette dernière séance et les départs successifs des gros faiseurs de voix (592 voix pour Jacky Herens et 819 voix pour Huub Broers en 2018) de la liste Voerbelangen.

Commentaires

  • Ne vous tracassez pas, il y aura d'autres "gros faiseurs de voix" en 2024. Pour sa première candidature Joris, notre bourgmestre actuel, en avait déjà 524 à la troisième place de la commune. Pour le CPAS la présidente actuelle Hilde en avait déjà 506 sans électeurs européens et donc seulement 3 voix de moins que les "gros faiseurs de voix" de RAL Jean Levaux et Happart à la commune; eux pourtant avec les électeurs européens. Des électeurs européens nous savons tous qu'ils votent surtout pour Voerbelangen; mais "surtout" invoque aussi "pas tous". Donc RAL en eu aussi. Reste aussi le résultat du premier échevin actuel qui est plus fort que ceux de vos candidats. N'oubliez pas que certains de nos conseillers se sont présentés pour la première fois et qu'un meilleur résultat ne serait pas une surprise la prochaine fois.

Les commentaires sont fermés.