Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Revoilà les mêmes noms: Simon, Moreau, VOO, Ogeo, et accessoirement Broers...

Une instruction judiciaire pour corruption cible l’intercommunale Resa, sortie du giron de Nethys mi-2018, écrit jeudi Le Vif qui a pu consulter des documents judiciaires. Des marchés publics pour le recouvrement de factures impayées sont dans le viseur de la justice. Des appels d’offres similaires chez Voo, également.

Cette nouvelle instruction judiciaire a été ouverte il y a quelques semaines par le parquet général de Liège pour des faits de «corruption», «prise d’intérêts» et violations de «quelques lois spéciales concernant l’organisation des marchés publics», pointe Le Vif.

Le patron de l’intercommunale Resa Gil Simon, l’ex-CEO de Nethys Stéphane Moreau, son avocat Me Jean-Dominique Franchimont et l’huissier de justice Paul Tintin figureraient au centre de cette nouvelle affaire qui élargit pour la première fois le dossier Nethys à des faits présumés de corruption dans le cadre de marchés publics lucratifs.

Le fonds de pension Ogeo intervient aussi dans ce dossier qui pourrait par ailleurs éclabousser l’appareil judiciaire liégeois, écrit encore Le Vif.

ar Sudinfo avec Belga)

Commentaires

  • Votre titre est scandaleux. Jamais j'ai été interrogé par le parquet de Liège. Je ne suis donc pas du tout impliqué. J'ai été interrogé au Parlement Wallon (aussi et plus comme témoin) parce que notre commune est affiliée. On m'a demandé pourquoi la commune de Voeren-Fourons s'était affiliée à ces sociétés. Et bien oui, cette liaison est à trouver dans le temps de la majorité de RAL!!! Je voudrais tout de même un peu de sérieux de votre part.

  • Tu as des vérités successives. Je t'ai entendu te vanter de rencontres dans une loge du Standard. Au Parlement wallon, tu as parlé d'un sandwich au PAM-PAM avec Gil Simon.

Les commentaires sont fermés.