Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lors de la première confrontation, un accusateur est revenu sur ses déclarations initiales

Avant de juger José Happart, ex-président du parlement wallon, et Christian Binet, l’ex-promoteur d’Awans, dans le dossier Liege Airport, la cour d’appel a ordonné douze confrontations entre les accusateurs et les deux inculpés. La première des douze confrontations semble tourner à l’avantage des prévenus.

Un article d'ARNAUD BISSCHOP à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 5 mars 2021

Les commentaires sont fermés.