Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le sous-traitant n'est sans doute pas rapide

Interrogé par la Commission permanente de Contrôle linguistique, le président du conseil d'administration de Limburg.net a répondu, le 4 mars 2021, "En ce qui concerne le conteneur à verre de Rémersdael (Fourons), nous avons donné mission à notre sous-traitant de remplacer l'autocollant unilingue par un autocollant bilingue. Ce dernier est en conception et sera apposé sur le conteneur dès qu'il sera imprimé".

Comme le montre la photo de ce jour, les autocollants bilingues ne sont pas encore arrivés !

La Commission permanente de Contrôle linguistique rappelle en effet que les avis et les communications que les services régionaux dont le champ d'activité s'étend à des communes unilingues et à des communes de régime linguistique spécial rédigent ainsi que les formulaires qu'ils adressent directement au public sont étables dans la ou les langues imposées en la matière aux services locaux de la commune de son siège.

Les avis, communications et formulaires qui parviennent au public par l'intermédiaire des services locaux sont rédigés dans la ou les langues imposées à ceux-ci pour les documents de même nature.

Encore une infraction à la législation linguistique de cette société intercommunale l'embourgeoise !

Commentaires

  • Ik herhaal dat de VCT geen wijziging kan aanbrengen aan arresten van de Raad van State en dat het dus onnuttig is om telkens naar hun aanvulling op de wet te verwijzen inzake de formulieren. Een aanvulling van de wet is het werk van het parlement en niet van de VCT.

    Wat het glas betreft kreeg ik gisteren nog van een inwoner van Remersdaal te horen dat ze bijzonder tevreden zijn over de plaatsing en "ne vous laissez pas faire par ce monsieur Xhonneux". Voilà un avis simple d'un habitant de votre village.

  • Bizarre: pour toi la Commission linguistique est parfois importante pour fixer l’application de la législation linguistique, mais moins à d’autres moments. C’est ainsi que tu la trouvas importante lorsqu’elle était présidée par Flor Grammens (condamné après la Guerre), mais seulement consultative depuis qu’elle est chargée de veiller à la bonne application de la législation sur l’emploi des langues en matière administrative, alors qu’elle est composée de membres choisis démocratiquement par les parlements communautaires.
    Je crois que tu as un gros problème.

Les commentaires sont fermés.