Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Après 10 mois de travail

10 mois, c’est le temps qu’il a fallu aux organisateurs pour mettre sur pied le motocross de Warsage prévu ce week-end. Entre plans, paperasses, demandes officielles et plaintes, ce fut un véritable parcours du combattant.

Un article de YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 4 août 2022.

Commentaires

  • Question intéressante: pourquoi ne pas de circuit sur le territoire de Dalhem au lieu de Fourons? Le club de Warsage est dalhemois! Et encore, puisque plusieurs des organisateurs sont d'origine néerlandpphone (même néerlandaise) ils auraient pu penser à des affiches N-F dans nos villages. Je suis convainqu que leurs parents et grand-parents connus comme flamands en auraient été contents.

  • Réaction 2

    Dans les années 60 on avait un moto-cross à Fouron-Le-Comte. Un beau dimanche, 4 heures avant le premier départ, le bourgmestre M.Michiels, arrière-grand-père de l'actuelle conseilleire francophone CM de Fourons, le défendait par un arrêté de Police. Il le considérait dangereux et trop ennuyeux pour les habitants. Et bien oui, il donnait le bon exemple car les supporters de son parti anti-limbourg applaudissaient. Remarque: ce bourgmestre anti-flamand avait pourtant rédigé et signé une lettre en néerlandais pour le minister Gilson afin que sa commune devienne limbourgeoise.

Les commentaires sont fermés.