Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Fouron en déplacement à Dalhem

    P4E

    Etoile Dalhem B - Fouron ce dimanche à 14 heures.

  • La saison de Maxime Kerff n'est pas terminée

    Capture d’écran 2022-02-19 à 11.07.02.pngBlessé le 17 octobre lors du match à Malmedy, l’Aubelois Maxime Kerff n’a toujours pas retrouvé la compétition… Au départ, on pensait que c’était une « simple » entorse, mais finalement, c’était quand même bien plus grave que cela.

    Un article de PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 19 février 2022.

  • Les cafetiers visétois sont satisfaits

    Capture d’écran 2022-02-18 à 10.36.52.pngMalgré le relâchement autorisé par le Codeco à partir de ce vendredi 18 février, le secteur Horeca de Visé fermera ses portes à 2 heures du matin. Une décision prise par les autorités communales en concertation avec la police et le secteur concerné.

    Une information de MARC GERARDY à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 18 février 2022.

  • Les Hollandais amènent leurs drogues

    Capture d’écran 2022-02-18 à 10.30.17.png200 grammes de haschisch, 100 grammes de cannabis et quelques grammes de cocaïne, les limiers de la police de la Basse-Meuse ont effectué une jolie prise, la semaine dernière, à la gare de Visé.

    Un article à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 18 février 2022.

  • 17 FEVRIER, UN ANNIVERSAIRE DOULOUREUX POUR NOTRE PAYS : LE ROI CHEVALIER RETROUVE MORT AU PIED DES ROCHERS DE MARCHE-LES-DAMES

    Nos 7 souverains belges ont eu, pour la plupart, des passions sportives : alpinisme, moto,… On sait que le 3e roi des Belges aimait s’isoler et pratiquer parfois à l’étranger sa passion de l’alpinisme.

    Oui, ce grand homme réservé aimait, sans protocole, aller rencontrer ses concitoyens. C’est ainsi que la veille de l’Ascension 1919, le mercredi 28 mai, avec son chauffeur, il se rendit, sans crier gare à Visé. Pourquoi spécialement ? Pour voir comment s’effectuait la reconstruction de la première ville martyre de la Grande Guerre 1914-1918. A-t-il pu appuyer auprès des services compétents la demande des sinistrés visétois complètement désappointés ? C’est probable car l’Office des Régions Dévastées qui allait booster cette reconstruction fit de Visé une ville nouvelle (avec ses impétrants, ses rues larges et régulières…..). Et de mettre en avant les célèbres et très attendus baraquements du Roi Albert.

    Il vint encore à Lixhe inaugurer le monument de la Guerre puis voir  l’avancement des travaux du canal qui portait son nom (inauguré seulement en 1939).

    Et ce fut le lundi 19 février 1934 dans le journal que les Belges découvrirent le drame qui endeuillait la famille royale, les privant de celui que les médias anglais dénommèrent, durant la guerre, le roi Chevalier.

    Nous donnerons ici un extrait d’un discours que fit au roi, lors de sa visite inopinée à Visé, la jeune demoiselle Leroy, élève de l’Institut Saint-Hadelin. Plein d’exaltation patriotique comme vous le constatez

    « Nous ferons ce que vous ferez, Sire /…. ;Nous irons où vous irez / Nous irons à Gand, à Anvers et à Termonde/ Nous délivrerons Aarschot et Louvain (autres villes maryres)/ Nous purgerons le pays de la race immonde/ qui l’opprime en vain / Nous vous rendrons Liège, nous vous rendrons Bruxelles/ Nous repasserons la Meuse à Visé/ Ensuite nous verrons les tours d’Aix-la-Chapelle/ se dresser dans le ciel purifié/ et nous entendrons un beau matin/ les cuivres et les cymbales saluer votre entrée triomphale/ sous les tilleuls à Berlin/ …………………… Roi d’ honneur et de la parole donnée/ Roi des 100 prairies et des 20 clochers/ Orgueil de la patrie, champion de l’Humanité/ (sic)

    La mémoire de ce roi (règne de 1909-1934) se retrouve dans toutes nos villes : une avenue Albert 1er à Visé, une place à Lanaye, une rue à Oupeye…… et ce monument où tous les cortèges patriotiques s’arrêtent au départ de l’avenue des Combattants avec un bas-relief du Roi-Chevalier accroché à un rocher tout un symbole.

    La section locale de la fédération nationale des Combattants n’oublie jamais chaque 17 février de lui rendre hommage. 

    J.P. Lensen

     

    Lire la suite