Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dans les environs - Page 5

  • Reprise du chantier de la E25 vers Maastricht

    Le chantier de réhabilitation de l’autoroute E25/A25 entre Cheratte et Visé en direction de Maastricht (sur environ 7 km) reprendra ce mardi 28 avril avec le placement de la signalisation, indique la SOFICO.

    Les travaux se dérouleront sur l’ensemble des voies en direction de Maastricht. La totalité du trafic sera donc basculée sur les voies vers Liège.

    La circulation sera réduite à une seule voie dans chaque sens pendant toute la durée du chantier. La vitesse sera limitée à 70 km/h en direction de Liège et 50 km/h en direction de Maastricht. Les bretelles d’accès et de sortie seront maintenues dans chaque sens de circulation, excepté certains jours pour les bretelles en direction de Maastricht lors des opérations de pose du revêtement.

    Pour rappel, la première phase de ce chantier, qui consistait à réaliser le fraisage de la couche d’usure du revêtement, avait été effectuée en novembre.

  • Les Pays-Bas ferment leurs routes vers Eijsden

    À Visé, la frontière avec les Pays-Bas est actuellement fermée en raison de l’épidémie de coronavirus. Et depuis ce jeudi matin 9 heures, le Heuvelland dans le Sud du Limbourg hollandais est également fermé aux touristes d’un jour. Les rives de la Meuse à Eijsden sont en effet très appréciées des touristes et des amateurs de planche à voile.

    La commune néerlandaise d’Eijsden a en effet diffusé ce communiqué. « Le trafic pour rejoindre Eijsden est toujours autorisé pour les habitants et les travailleurs, mais plus pour les touristes d’un jour. Car, sur base des expériences de dimanche dernier très ensoleillé, le Limbourg hollandais estime que cette mesure est nécessaire pour empêcher de grands groupes de personnes de se réunir et donc de propager le coronavirus. La mesure durera en tout cas jusqu’au lundi 13 avril à 18h », précise le communiqué.

    « Nous avons constaté le weekend dernier qu’il y avait beaucoup de cyclistes et de motards, parfois par groupes de 20 ou 30 à Eijsden. C’est beaucoup trop ! Il fallait prendre des mesures.

    Dès lors, les touristes néerlandais d’Amsterdam, Venloo ou autres communes ainsi que les touristes belges, allemands, luxembourgeois sont interdits jusque lundi prochain inclus », indique Dees Heuts, chargé de la sécurité à Eijsden.

    « Cette mesure s’applique à la zone située entre les autoroutes A2 (près de Meerssen), A79, A76 (près de Voerendaal/Heerlen) et Eijsden pour empêcher le tourisme d’un jour. La fermeture est prévue depuis ce jeudi jusqu’au lundi 13 avril tous les jours de 9 h à 18 h. Ensuite, sur base de l’évaluation du weekend prochain de Pâques, il sera déterminé si une prolongation est nécessaire », ajoute le communiqué.

    M.G. dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 10 avril 2020

  • Une région où le tourisme d'un jour est interdit pour Pâques

    En raison de l’affluence connue dans cette région le week-end dernier, l’interdiction est d’application du jeudi 9 avril au lundi 13 avril chaque jour de 9 à 18 heures.

    Les habitants de Eijsden-Margraten, Gulpen-Wittem, Valkenburg aan de Geul, Voerendaal, Vaals et Simpelveld ont accès à la région, ainsi que ceux qui y travaillent. 

    Après le week-end pascal, on verra si la fermeture doit être prolongée.

  • Le coronavirus à nos frontières

    Cette carte de la province du Limbourg hollandais montre 33 cas à Maastricht (197 au total pour cette province où on relève 6 décès). L'âge de malades décédés à Maastricht varie de 59 ans pour le plus jeune à 94 ans pour l'aîné.

    211 malades ont été dénombrés dans l'agglomération d'Aix-la-Chapelle. Il y en à 100 pour la ville d'Aix-la-Chapelle. On y parle de deux décès (un homme né en 1940 et un autre décédé à l'hôpital d'Eschweiler né en 1936).

  • Aidez à retrouver Charles

    Bonjour,
    Voici les informations de ce 15 mars.
    Nous n’avons malheureusement toujours pas d’avancées concrètes dans l’enquête.
    Les derniers propriétaires de caméras dans le secteur ciblé ont été pratiquement tous contactés par nos bénévoles. L’ensemble des informations, a été transmis à la police, notamment avec des images disponibles pour les enquêteurs uniquement.
    La distribution de flyers s’est poursuivie sur la batte. Les échos, que nous recevons, sont que de très nombreuses personnes sont maintenant au courant. Il est cependant important de continuer le rabattage médiatique afin que Charles ne soit rapidement oublié au vu de l’actualité de ces derniers jours.
    Dans cette optique, différentes chaines de télévision ont été contactées pour diffuser l’avis plus largement voire pour y consacrer un reportage. Un accord de la police doit être obtenu à cette fin.

    (Info: Groupe HELP CHARLES sur Facebook)