Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Economie - Page 11

  • La SPRL J-M RADEMAKER a succédé à l'entreprise anciennement appelée "Ory-Rademaker"

    Capture d’écran 2015-03-11 à 11.35.56.png

    Jean-Michel Rademaker a traversé une période très difficile avec la maladie et le décès de son épouse, puis le décès de sa nièce. Il faut être courageux et il l'est. 

    Professionnellement aussi puisqu'il a repris seul la gestion de l'entreprise anciennement appelée "Ory-Rademaker". Désormais la SPRL J-M RADEMAKER offre toujours les mêmes services avec la même équipe expérimentée.

    Jean-Michel est donc toujours bel et bien présent dans le secteur de la menuiserie et de la toiture (ou tout autres petits travaux...). Qu'on se le dise.

    Renseignements: 

    Jean-Michel RADEMAKER SPRL
    Konijnsberg 19 - 3798 Fouron-le-Comte
    0478/37.58.88 - 04/381.04.44
    jeanmichelrademaker@gmail.com

    Ce blog ne fait pas de publicité, mais de l'information. Une entreprise qui se crée, se relance, propose un nouveau produit, se distingue ou se développe, c'est une information qui peut trouver sa place ici.

  • José Happart va amener des touristes à Maasmechelen Village ?

    LIÈGE - TOURISME

    75.000 Chinois vont débarquer à Liège Airport

    L’aéroport va accueillir les premiers vols charters des classes moyennes chinoises 

    Capture d’écran 2015-03-11 à 08.05.40.png

    50.000 touristes chinois en 2015, 75.000 en 2016, voire beaucoup plus par la suite. Liège va sans doute devenir la « porte d’entrée de l’Europe » pour la classe moyenne des touristes chinois, avides de voyages. Si on parvient à les saisir, les retombées économiques devraient être nombreuses pour l’économie liégeoise.

    C’est un très beau coup que vient de réussir là l’aéroport de Liège. Attirer les premiers vols charters chinois pour leur entrée sur le territoire européen. Séduit par la position centrale de Liège et sa facilité d’accès, l’or- ganisateur de voyages U-Tour va en effet lancer les premiers vols charters à destination de l’Eu- rope. « Jusqu’à présent, seuls les Chinois aisés parvenaient à voya- ger, explique Luc Partoune, le directeur de Liege Airport. Mais une classe moyenne émerge et cherche des vols moins chers. » Concrètement, à partir du 20 avril, U-Tour va proposer trois vols par semaine à destination de Liege Airport (quatre dès  2016), à partir des trois villes où il est installé : Shenyang (7 millions d’habitants), Xian (8,5 millions) et Tianjn (10 millions). L’avion sera un Airbus A330-300 de 387 places de la compagnie russe i-FLY, qui fera une escale technique à Moscou.

    10 EMPLOIS À L’AÉROPORT, UNE CENTAINE DANS LE SECTEUR PRIVÉ

    Une fois arrivés à Liège, les tou- ristes chinois monteront dans un car à destination de Bruxelles et commenceront un mini-tour d’Europe passant par la France, l’Italie, l’Allemagne, les Pays-Bas et les pays scandinaves. Une formule de 7 ou de 14 jours à la carte. « Et l’intérêt pour Liège est qu’ils termineront leur périple par Liège, reprend le directeur, où ils passeront une dizaine d’heures et logeront avant de reprendre l’avion tôt le matin. » Cela devrait avoir d’importantes retombées sur notre économie, à commencer par l’aéroport lui- même. 700.000 euros vont être investis pour créer une signalétique chinoise et pour engager plusieurs personnes d’accueil bilingues chinoises. « Il faudra aussi revoir l’aspect bagages, douanes, sécurité et le duty-free qui devrait doubler, explique Frédéric Heselmans, le marketing manager. Et pour les sociétés privées : un hôtel pouvant accueillir 400 nuitées 3 ou 4 fois par semaine, pareil pour un restaurant chinois, des autocaristes... »

    À l’aéroport, on compte sur une dizaine d’engagements supplémentaires. Mais les retombées pourraient avoisiner la centaine d’emplois dans le privé.

    « En 2014, 200.000 Chinois ont visité la Belgique, ce sera beaucoup plus à l’avenir », renchérissait le ministre conseiller Zhang Lijun. « Ce concept de voyages charters venant d’Asie va se multiplier à l’avenir pour d’autres pays asiatiques, conclut Luc Partoune. Et Liège pourrait devenir la plaque tournante du marché du tourisme oriental en Europe. »

    LUC GOCHEL dans LA MEUSE du 11 mars 2015

    Lire la suite

  • «Objectif : atteindre les 500.000 passagers»

    Pour José Happart, le président de l’aéroport liégeois, ouvrir celui-ci à davantage de passagers est important pour l’avenir de  Liege Airport.Capture d’écran 2015-02-26 à 07.01.38.png

    José Happart, un mois après l’annonce d’une ligne Liège-Munich par la compagnie britannique BMI, voici quatre nouvelles lignes de soleil par VLM. C’est important pour Liege Airport ?

    Très important. En effet, même si l’activité cargo est le fer de lance de Liege Airport, y développer le trafic passagers est

    fondamental. A l’heure actuelle, sur ce plan, Liege Airport est encore un peu juste avec 302.000 passagers. En effet, pour amortir la nouvelle aérogare, nous devrions accueillir au moins 500.000 passagers par an.

    A 500.000 passagers par an, Liege Airport réalise alors une opération blanche ?

    C’est cela. L’objectif est donc bien d’aller au-delà de ce chiffre.

    Avec les vols vers la Corse, les cinq nouvelles destinations annoncées le mois dernier et ce mercredi, ainsi que d’autres à venir bientôt, nous pensons que nous pourrons accueillir une centaine de milliers de passagers en plus. (NDLR : avec les quatre nouvelles destinations annoncées ce mercredi, l’estimation du nombre de passagers en plus pour cette année 2015 est d’environ 35.000). Mon objectif est donc bien d’accueillir 400.000 passagers en 2015, et 500.000 en 2016. J’aimerais aussi, dès l’année prochaine, pouvoir décrocher quelques longs-courriers pour Liege Airport.

    Si nous pouvions avoir un gros porteur par jour, ce serait très bien.

    En fait, l’activité cargo et l’activité passagers sont liées ?

    Oui. Si nous pouvons dégager du bénéfice avec l’activité passagers, cela nous permettra d’offrir de meilleures conditions aux compagnies cargo désireuses de venir s’implanter à Liège. La concurrence est rude avec d’autres aéroports. A l’avenir, si nous accueillons davantage de passagers, nous pourrons alors lutter avec de meilleures armes.

     

    Un entretien de José HAPPART avec CHARLES LEDENT dans LA MEUSE du 26 février 2015.

  • Les Fourons font aussi partie de la zone 2

    Capture d’écran 2015-02-25 à 08.07.50.png

    La tranche 6 sera la première à être délestée : chez nous, la commune d’Olne est concernée et une partie de Herve. Ensuite, on descendra selon l’ordre décroissant. Dans la tranche 2, on retrouve les communes de Trois-Ponts, Spa, Lierneux, Pepinster, Aubel, Plombières et Thimister, la majeure partie de Stavelot et une partie de Herve. D’autres communes sont partiellement en zone 2 et partiellement épargnées : Verviers, Dison, Jalhay, Waimes, Welkenraedt, Theux et Stoumont. Parmi les communes non-impactées (tranche 0) : Limbourg, Baelen et Malmedy (hormis quelques rares rues).  

    Carte publiée dans LA MEUSE VERVIERS du 25 février 2015 dans le cadre de la conférence que le prof. Damien Ernst donnera ce mardi soir à l'ancienne maison communale de Montzen.

  • Electrabel rassure ses clients fouronnais


    Capture d’écran 2015-02-03 à 20.09.05.pngLe 19 décembre, le VREG (régulateur flamand du marché de l'énergie) a annoncé les nouveaux tarifs de réseau de distribution d’Infrax et d’Eandis. Ces changements sont entrés en vigueur le 1er janvier 2015. 

    D'après les données de consommation en notre possession, cette modification ne devrait pas avoir un impact important sur votre décompte.

     

    Lien permanent Catégories : Economie