Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Economie - Page 7

  • Jost arrive bientôt au Trilogiport

    Il y a tout juste un an, le transporteur Jost annonçait avoir acheté plus de la moitié du site du Trilogiport, soit un peu plus de 300.000 m 2 . La société au Kangourou veut y installer de nouvelles activités, en plus de celles qu'elle a déjà en région liégeoise. Et les choses sont allées très vite puisque, en juin dernier, la construction d'un premier entrepôt démarrait.

    Celui-ci, d'une superficie totale de 43.000 m 2 , est en grande partie terminé à tel point que Jost Group, via la Capture d’écran 2017-12-23 à 08.19.37.pngsociété DL TRILOGIPORT S.A. dont elle est l'actionnaire majoritaire, vient d'introduire une demande de permis d'exploitation. L'enquête publique vient d'ailleurs de démarrer et se terminera le 12 janvier prochain.

    Le dossier peut bien évidemment être consulté au service de l'Environnement d'Oupeye. Si tout suit son cours normalement, Jost Group devrait démarrer ses activités au Trilogiport au printemps prochain. De 50 à 100 emplois devraient être créés. Notons que ce bâtiment est en réalité le premier des quatre entrepôts que Jost Group compte construire sur le site d'ici à 2021. Au total, 180.000 m 2 d'entrepôts bleus et verts s'étendront sur le Trilogiport. 

    AURÉLIE DRION dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 23 décembre 2017

  • Une centaine d'emplois supplémentaires juste à côté de Mouland

    Knauf Isolation, entreprise spécialisée dans la production de matériaux d'isolation à base de laine de verre, compte désormais sur son site visétois une centaine d'emplois supplémentaires à la suite de l'installation en Basse-Meuse du centre de décision mondial de l'entreprise ainsi que la relance, après cinq ans d'arrêt, d'un des deux fours production. Une inauguration était organisée ce samedi en présence du ministre wallon de l'Economie Pierre-Yves Jeholet.

    Le transfert du centre de décision mondial de l'entreprise, jusqu'alors situé à Mont Saint-Guibert, a gonflé les effectifs visétois de 50 unités, le site comptant déjà différents services centraux.

    Knauf Insulation Visé compte quelque 280 travailleurs, 90 employés et 190 ouvriers. Knauf emploie au total en Belgique 850 personnes dont 700 en Wallonie.

  • Colignon, Grafé et Happart reconduits comme administrateurs malgré la limite d'âge

    La société Liège Airport a tenu une assemblée générale, ce vendredi. Une réunion de routine, ou presque, puisque l'actionnaire majoritaire, c'est le groupe de participations Nethys Ethias Belfius, en abrégé NEB, filiale de filiale de filiale de l'intercommunale Publifin, et que les normes de transparence et de gouvernance sont désormais observées de près.  

    Plusieurs mandats d'aministrateurs, arrivés à échéance, ont été prolongés d'un an. C'est le cas des anciens ministres Robert Collignon, Jean-Pierre Grafé et José Happart. Le fait d'être techniquement désignés par une firme de droit privé, et non par un organisme public permet à ces trois hommes d'échapper à la règle de la limite d'âge, telle qu'elle est inscrite dans les décrets wallons.

    La présidente, la démocrate humaniste Marie-Doinique Simonet a également été reconduite à son poste, et dans les même conditions, par NEB, ce qui la place en dehors du champ d'application de l'interdiction de cumul entre un mandat exécutif et un siège de député régional.

    La femme d'affaires Michèle Lempereur, veuve de Guy Mathot et compagne de Willy Demeyer, qui a démisionné récemment de Liège Airport, aurait du être remplacée, mais la Sowaer, à qui revient ce siège au conseil d'administration, n'a proposé personne.

    (Une information de Michel Grétry, RTBF, largement commentée sur les réseaux sociaux).

  • Exagération ou fraude fiscale?

    Il y a une quinzaine de jours, le président de l'Office du Tourisme des Fourons affirmait qu'il y avait 21 cafés aux Fourons et 2.200 lits dans les hôtels, B&B's et logements de vacances.

    N'ayant pas l'intention de tester tous les cafés pour en faire l'inventaire, même si je me doute qu'il y en a beaucoup moins que les 21 comptés par Guy Born et son équipe, je me contenterai de constater qu'il avait aussi probablement exagéré en ce qui concerne le nombre de lits.

    Interrogé au conseil communal du 20 avril par le conseiller communal Benoît Houbiers, le bourgmestre a en effet donné les chiffres officiels. La commune compte officiellement 1857 lits en 2016.

    20170420_663 - copie.jpg

    Ces lits sont taxés par la commune et cette taxe a rapporté 48.330 euros.

    Je constate donc que le chiffre de 2.200 lits est une exagération de presque 20 % ou, autre possibilité réelle, 20 % des lits (connus par l'Office du Tourisme bien subventionné par la commune qui devrait donc communiquer toutes les informations aux services communaux) ne sont pas déclarés et alors il s'agit d'une fraude qui fait perdre environ 8.895 euros aux finances communales.

  • La sortie « Visé » va être fermée

    La semaine prochaine, la SOFICO va poursuivre le remplacement de l’éclairage de la sortie n° 2 « Visé », de l’autoroute E25, entamée au début du mois d’avril. La nouvelle phase de ces travaux sera réalisée ces lundi 24 avril, mardi 25 avril ainsi que jeudi 27 avril. Elle va nécessiter la fermeture de la sortie Visé en direction de Maastricht. Néanmoins, et afin de causer le moins possible d’embarras de circulation, ces travaux et cette fermeture se dérouleront, entre 9 et 15h, en dehors des heures de pointe. Les usagers circulant sur l’autoroute E25 en direction de Maastricht ne pourront donc pas emprunter la sortie n° 2 Visé. Une déviation sera mise en place. Ces travaux permettront d’achever, dans l’échangeur de Visé, un chantier de renouvellement de l’éclairage au sodium. Ce dernier sera ainsi remplacé par un dispositif LED, moins énergivore (-30 % de la consommation), demandant moins d’entretien et ayant une durée de vie plus longue. Offrant une meilleure visibilité, le dispositif LED a aussi l’avantage de pouvoir être modulé à distance. Son intensité peut ainsi changer suivant le trafic, l’heure ou les conditions climatiques. 

    AURÉLIE DRION dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 22 avril 2017