Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Economie - Page 10

  • La facture d'électricité pourrait augmenter de 125 €

    Avec la hausse de la TVA  décidée par le gouvernement Michel sur l’électricité, le fédéral 20150724_155.JPGreprend le cadeau qui avait été fait aux ménages belges au 1er avril 2014. Et si cette hausse va déjà faire mal au portefeuille, elle va venir s’ajouter à d’autres augmentations, déjà annoncées par le secteur. Le consommateur, bien obligé de se chauffer et de s’éclairer, n’aura donc d’autre choix que de passer à la caisse.

    Pour la hausse de la TVA, le comparateur de prix KillmyBill a mesuré que la facture d’électricité augmenterait en moyenne à 100 euros par an et par ménage en Belgique... Une augmentation qui, selon Test-Achats, pourrait même grimper à 250 euros par an et par ménage. Les habitants de la région bruxelloise seraient les moins impactés par cette augmentation (+85 euros) tandis que ceux des Fourons pourraient voir leur facture grimper de 125 euros (sur base d’une facture annuelle de 760 euros). À Liège, on serait à +116 euros, +110 euros à Bastogne et Arlon, +95 euros à Andenne, Mouscron et Louvain-la-Neuve, +105 euros à Mons, Charleroi et à Namur. 

  • Liège Airport : José Happart devrait rempiler pour un an

    image.jpgQui va succéder à José Happart à la présidence de Liège Airport ? Probablement José Happart himself. Le hérisson fouronnais, candidat à sa propre succession, pourrait donc rempiler pour un bail d’un an à la tête de l’aéroport de Bierset. La décision appartient en effet aux actionnaires et le principal, à savoir TMB (50 % + une voix), est pour. Même si cela déplaît quelque peu au sein du Gouvernement wallon. Explications.

    En mai dernier, le mandat de José Happart à la tête du conseil d’administration de Liège Airport arrivait à échéance. Les actionnaires devaient se réunir pour désigner un nouveau président, mais aussi certains autres administrateurs. Seulement voilà, la sortie médiatique du ministre Carlo Di Antonio – qui a la tutelle sur les aéroports wallons – a changé la donne. Le centriste n’a en effet pas hésité à déclarer publiquement, outre son souhait de voir Bierset et Charleroi fort renforcer leurs synergies, son inimité pour José Happart.

    Entraînant des réactions en chaîne, notamment du côté du PS, qui n’a pas vraiment apprécié, c’est le moins que l’on puisse dire. Toujours est-il que pour aplanir les choses, les actionnaires de Liège Airport ont décidé de postposer l’assemblée extraordinaire de mai. Laissant donc José Happart « président ff » de l’aéroport liégeois.

    Lire la suite

  • Mathieu Otten a fait toute sa carrière chez SCHREIBER

    Capture d’écran 2015-05-25 à 16.01.38.png

    Télévesdre a consacré une émission au 200ème anniversaire de la société SCHREIBER. A cette occasion, appel a été fait au témoignage de Mathieu Otten de Teuven qui a fait toute sa carrière chez Schreiber où il a travaillé avec 3 générations de patrons Schreiber.

  • LE PERMIS UNIQUE AVAIT ÉTÉ ACCORDÉ EN 2009. SIX ANS APRÈS, IL EST ANNULÉ

    image.jpg

    La centrale aurait dû être installée à Navagne.

    Six ans après avoir été délivré par la Région wallonne, le permis unique de la centrale électrique « Turbine-Gaz-Vapeur » (T.G.V.) de Navagne vient d'être annulé par le Conseil d'Etat.

    OPPOSITION DES RIVERAINS

    Ce méga projet, qui avait pour objectif de produire 900 mégawatts d'électricité, n'a jamais trouvé l'adhésion d'une partie des riverains.

    Réunis au sein d'un collectif, ils l'estiment trop grand, trop bruyant et trop polluant.

    Et quelques mois après l'obtention du permis, ils avaient donc introduit, un recours au Conseil d'Etat.

    Recours en suspension et en annulation.

    DE LONGS DEVOIRS NÉCESSAIRES

    Vu l'ampleur du projet, de longs devoirs ont dû être effectués et ce n'est donc que près de six ans plus tard que le Conseil d'Etat vient de rendre son arrêt.

    Dans celui-ci, le Conseil d'Etat reproche à la Région wallonne de ne pas avoir demandé à EDF-Luminus de fournir, « par le biais de l'étude d'incidence, une analyse même des principales localisations alternatives envisageables » tout en ne motivant pas pourquoi un autre lieu n'existait pas ou n'était pas retenu. Des oublis qui vont notamment à l'encontre du Code de l'Environnement et qui causent donc l'annulation du permis, et qui devraient aussi, plus que probablement, mettre un terme définitif à la centrale TGV de Navagne.

     

    AURÉLIE DRION dans «La Meuse Basse-Meuse» du 15 mai 2015

  • La facture d’électricité des Fouronnais augmente. Voici pourquoi.

    José Smeets a interrogé le bourgmestre au conseil communal sur les négociations en cours entre ORES et INFRAX. Nous savons en effet que des négociations sont en cours depuis plusieurs mois pour transférer les Fourons du réseau ORES à celui d’INFRAX.

    Votre facture d’électricité est constituée de 4 composants :

     

    Capture d’écran 2015-04-02 à 17.51.52.png

     

    Le prix de l’énergie (29% de votre facture totale). Le prix que vous payez effectivement à votre fournisseur d'électricité pour votre énergie consommée

    La contribution énergie verte et coûts de cogénération(9% de votre facture totale). Il s’agit du coût des certificats verts et de cogénération pour satisfaire aux exigences régionales en matière d’énergie verte

    Les tarifs de réseaux (55% de votre facture totale). Il s’agit du coût pour amener l’énergie à l’endroit où elle sera consommée. Ces tarifs changent le 1er janvier.

    Les taxes et surchargesimputées par les pouvoirs publics sur la consommation (7% de votre facture totale)

    Depuis la régionalisation et la libéralisation, ORES est obligé d’imputer aux seuls consommateurs fouronnais les frais de distribution du réseau fouronnais, alors que ces frais étaient répercutés sur un plus grand ensemble (une grande partie de l’arrondissement de Verviers) précédemment. La distribution de l’électricité coûte plus cher à la campagne, d’autant plus qu’il n’y a aucune consommation industrielle. INFRAX pourrait répercuter les frais sur une zone plus grande et les frais seraient donc moindre pour les consommateurs individuels.

    J’ai fait le V-TEST que propose la VREG (organisme flamand de régulation). Il n’est anormalement pas possible de faire ce test en français (où sont nos facilités?). En me basant sur une consommation de 1385 KW en tarif de jour et 1794 KW en tarif de nuit, j’arrive à un prix pour l’année de 668,57 $ chez Essent (qui est le moins cher dans ce cas) en indiquant notre code postal fouronnais. Lorsque j’introduis les mêmes consommations avec un code postal d’une commune du Limbourg, j’arrive à 586,93 € chez Essent (et le fournisseur le moins cher est à 575,56 €). Il y a donc une différence de 82 € par an sur cette consommation rien que pour le transport, alors que le prix de l’électricité est exactement le même des deux côtés de la frontière linguistique (dans le cas d’Essent).

    A noter cependant que, en Flandre, un nouveau tarif spécifique aux clients avec des panneaux photovoltaïques sera d’application à partir du 1er juillet 2015.

    Ce tarif sera proportionnel à la puissance de l’onduleur et sera également différent par gestionnaire de réseau de distribution.

    En moyenne, ce tarif représentera 340 euro par an pour une installation standard (compteur tournant à l’envers) de 4,2 kW et une consommation nette nulle. En 2015, la moitié de ce montant sera facturé.

    Lien permanent Catégories : Economie