Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Santé - Page 3

  • La Zone de Police des Fourons prend 3 mesures

    Les trois panneaux-LED de la ZP Fourons ont été placés à différents endroits de la commune. De temps en temps, il y aura également de la communication aux habitants de Fourons via d’autres canaux.

    La zone de police de Fourons dispose de trois panneaux-LED et pour le moment ils sont utilisés pour informer les habitant de Fourons concernant le coronavirus. Alternativement, il apparaît un message sensibilisant en français et néerlandais ou une image qui est plus parlante que les mots. « Dans des circonstances normales, nous utilisons les panneaux-LED pour informer les gens concernant des actions ou une route fermée pour cause d’un événement », déclare Alain Stas le chef de corps par intérim. « Pendant cette situation exceptionnelle, nous utilisons tous nos moyens disponibles pour informer les habitants concernant les mesures liées au coronavirus.

    Une autre modification est que l’horaire de l’accueil est étendu. Jusqu’au 3 avril, l’accueil de la police locale sera également occupé pendant le week-end entre 9 et 17 heures. « Nous demandons de prendre uniquement contact avec nous par téléphone et de ne pas venir physiquement au commissariat. Pendant les heures de services (09.00 – 17.00), l’accueil est accessible pour les cas sans urgences sur le numéro 04 381 99 99. Quand vous avez besoin d’une assistance policière urgente, il faut, comme toujours, appeler le 101 », informe Alain Stas.

    Pour finir, la police locale engage une équipe d’intervention supplémentaire durant la période dans laquelle les mesures du gouvernement s’appliquent. L’équipe supplémentaire va contrôler si tout le monde suit bien les recommandations du gouvernement et si nécessaire sanctionnera. Vous trouvez les mesures ici.

  • La commune s'implique dans la lutte contre la propagation du coronavirus

    Le Coronavirus est dangereux pour les personnes vulnérables et les personnes âgées.
    Si vous êtes dans le groupe à risque, le meilleur conseil est d’éviter les grands groupes: les transports en commun, mais aussi les supermarchés et autres endroits avec beaucoup de gens.
    Restez chez vous autant que possible.

    Avez-vous besoin d’aide pour faire des courses? Nos employés sont heureux d’être là pour vous.
    Le CPAS livre également des repas à la maison.
    Renseignements auprès de Francine au 04 381 99 24.

    Pensez aussi à vos voisins! Téléchargez la carte de voisin ici. Mettez cette carte dans les boîtes aux lettres de votre quartier ou de votre rue. Comme ça, vos voisins savent que vous êtes là pour eux.

    Si vous vous inquiétez pour quelqu’un dans votre région, vous connaissez des personnes âgées célibataires, contactez-les par téléphone. Si c’est le cas, signalez-le à nos assistants sociaux au 04 381 99 20.

    N’oubliez pas les résidents qui séjournent dans des maisons de repos. Envoyez-leur des lettres, des dessins ou des cartes. Avec un geste simple, nous pouvons rendre la solitude moins lourde.

    Voulez-vous aider les autres comme bénévole pendant la crise corona? Utilisez la carte-voisin.

  • Dîner risqué aux Pays-Bas

    Les restaurants belges gardent portes closes ? Qu’à cela ne tienne, les Pays-Bas ne sont pas si éloignés et, ce week-end, on pouvait s’y restaurer. Certains n’ont donc pas hésité. Une attitude peu civique et très certainement risquée, le coronavirus n’ayant, il l’a prouvé, aucun respect des frontières !

  • Coup de gueule du ministre des Affaires étrangères

    Le SPF Affaires Étrangères a mis en place un numéro d’urgence (02/501.3000) pour répondre aux Belges à l’étranger qui craignent de ne pouvoir revenir au pays. « Ils sont 12 au call-center et les appels n’arrêtent pas ! », indique le ministre des Affaires Étrangères, Philippe Goffin (MR), ce dimanche.

    Le ministre Goffin rappelle aux Belges qu’il est fortement déconseillé de partir en voyage

    « car on ne peut pas garantir que les pays ne ferment pas leurs frontières. Un conseil à donner pour ceux qui sont à l’étranger ? Rentrez le plus vite possible ».

    « JE NE COMPRENDS PAS ! »

    Il termine par ce coup de gueule. « Je ne comprends pas comment des Belges partent encore en voyage touristique aujourd’hui ! Ce seront les mêmes qui appelleront au secours lorsqu’ils seront coincés à l’étranger. Et que dire de ces gens qui trouvent malin d’aller faire la fête à Maastricht ! Ce n’est pas de la solidarité, ça ! » 

    D'un article de FRANÇOISE DE HALLEUX dans LA MEUSE du 16 mars 2020

  • Coronavirus : Phase 2 maintenue, passage en phase fédérale et mesures additionnelles

    Communiqué de Madame la Première Ministre, Sophie Wilmès

    Comme annoncé le 10 mars dernier, l’évolution de la propagation du coronavirus est évaluée au jour le jour. En effet, la situation sanitaire d’hier n’est pas celle d’aujourd’hui ni celle de demain. Suite aux derniers développements, le Conseil National de Sécurité (CNS) s’est réuni le jeudi 12 mars à la demande de la Première ministre et en concertation avec les Ministres-présidents. Cette réunion  du CNS a eu lieu dans la foulée de réunions des groupes d’experts du Risk Assessment Group et du Risk Management Group. 

    Il a été décidé de renforcer le dispositif existant par des mesures additionnelles de distanciation sociale, dans le même objectif d’endiguer la propagation de l’épidémie. Ces mesures sont proportionnelles et orientées vers un maximum d’efficacité. D’un point de vue opérationnel, nous passons en phase fédérale de gestion de crise, ce qui veut dire que toutes les décisions seront prises dans la cadre d’une cellule de gestion composée notamment de la Première ministre, des ministres compétents et des ministres- présidents. Cette phase assure une meilleure coordination et information sur les mesures prises par les différentes entités. Les mesures annoncées sont d’application sur l’ensemble du territoire national.

    Tous les niveaux de pouvoir partagent la même volonté de mener une action, une communication et une application cohérentes des mesures décidées. Nous souhaitons qu’une même décision soit appliquée partout de la même manière. L’objectif prioritaire étant la préservation de la santé publique.

    Ces mesures seront d’application à partir de vendredi minuit jusqu’au 3 avril inclus. Comme précédemment, l’évolution de la situation continuera à être évaluée au jour le jour.

    Concernant les écoles :

    • Concernant les écoles, les leçons sont suspendues. Il sera organisé une garde d’enfant au moins pour les enfants du personnel médical et de soins de santé et des départements d’autorité (sécurité publique). Pour les enfants dont il n’est pas possible d’assurer une garde autre que par les personnes âgées, les parents pourront aussi trouver une solution dans les écoles.
    • Les crèches restent ouvertes.
    • Dans le cas des hautes écoles et universités, il est recommandé de développer des modules de cours à distance. Ces écoles ne sont donc pas fermées mais invitées à mettre en place des alternatives aux cours traditionnels en amphithéâtre ou en endroit confiné ; 

    Concernant les commerces et les activités dites récréatives (sportives, culturelles, folkloriques, etc) : 

    • Toutes ces activités sont annulées, peu importe leur taille et leur caractère public ou privé. 
    • Entre autres, les discothèques, cafés et restaurants sont fermés ;
    • Les hôtels restent ouverts sauf leur éventuel restaurant ;
    • La livraison à domicile et le drive-in sont permis ; 
    • Les commerces restent ouverts toute la semaine sauf le weekend ;
    • Les magasins d’alimentation et les pharmacies restent quant à eux ouverts normalement (weekend compris). Néanmoins, il leur est recommandé d’augmenter les mesures d’hygiène sur base des recommandations déjà formulées.

    Concernant le travail : 

    • Le travail doit se poursuivre dans la mesure du possible mais le télétravail doit être privilégié et, si nécessaire renforcé.

    Concernant les transports en commun : 

    • Les transports en commun circulent normalement mais il est demandé de se limiter aux déplacements indispensables. Les horaires décalés permettront de ne pas congestionner les transports en commun.

    A noter que ces mesures viennent s’ajouter à celles formulées précédemment. Nous restons en phase 2 renforcée.

    Lire la suite