Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Une région viticole ?

    Capture d’écran 2021-05-31 à 08.19.32.pngL’attrait pour le vin grandit en région verviétoise. D’un seul vignoble de 0,25 hectare en 2009, on est désormais passé à 11 vignobles sur plus de 21 hectares. Malgré les difficultés climatiques, des passionnés, principalement, relèvent le défi dans la région.

    Une page de LOÏC MANGUETTE qui oublie les nombreux vignobles fouronnais à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 31 mai 2021.

  • 103 kilomètres autour de Liège avec 2800 de dénivelé positif

    C'est l'exploit réalisé par notre conseiller communal Grégory Happart dimanche dernier avec deux de ses amis, Robert Pinckaers et Bernard Schmets.

    Grégory raconte la prestation sur sa page Facebook. On comprend mieux pourquoi il avait l'air de s'endormir à la fin du conseil communal de jeudi soir. 

  • Traiter les chats errants

    Clotilde Mailleu a interrogé le bourgmestre sur la nuisance des chats errants. 

    De la réponse donnée par le bourgmestre, il faut retenir que la commune paie une cotisation de 1500 euros par an à la Société Royale Protectrice des Animaux pour traiter le problème.

    Les citoyens fouronnais peuvent faire appel au service environnement de la commune (par tél. 04 381 99 40 ou par courriel: environnement@devoor.be ) pour obtenir une solution.

  • Nico Droeven se fâche au C.P.A.S.

    Comme cela a déjà été dit, généralement les réunions du C.P.A.S. se déroulent dans une bonne ambiance. La présidente et le chef de l'opposition étant l'une et l'autre courtois, sans se montrer pointilleux sur le règlement qui impose un vote oral (en néerlandais) et individuel. 

    Hier soir, Nico Droeven a exprimé son mécontentement parce qu'il n'avait pas réussi à se connecter à la réunion par visioconférence et qu'il n'avait pu atteindre personne pour régler ce problème. Un coup de gueule à propos des réunions virtuelles qui ne vient pas seul puisque, au niveau du conseil communal, Benoît Houbiers manifeste son mécontentement en ne participant plus aux réunions et Michaël HENEN a proposé de stimuler l'intérêt des citoyens pour les réunions digitales des conseils.

  • Qui encaisse les recettes de la salle communale?

    Jean Levaux a posé une question dérangeante hier au conseil communal, lors de l'examen des comptes de la fabrique d'église de Fouron-le-Comte. Tellement dérangeante que le bourgmestre, puis l'échevin des cultes, se sont débinés pour laisser répondre la directrice financière bien embêtée.

    Philippe Leruth nous raconte l'affaire sur son blog: https://fouronnades.wordpress.com/2021/05/28/toujours-le-brouillard-sur-la-salle-paroissiale-de-fouron-le-comte/

    Après le détournement de l'argent prévu pour la rénovation de l'église, voici maintenant le détournement de la recette de la salle devenue communale. Même si l'acte notarié n'est pas encore signé, la commune est bien propriétaire puisqu'elle a payé le prix convenu. Qui a intérêt à laisser traîner ces actes?