Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Auto

  • Grégory Paisse sera au garage lundi

    Les pilotes amateurs belges étaient nombreux à l’époque où les 24 Heures étaient réservées aux voitures de Tourisme ; ils ne sont plus d’une poignée depuis l’arrivée des GT et l’explosion des budgets. Sans oublier qu’une Audi R8 ou une Porsche 911 exige une technique et une condition physique… différentes par rapport à une Renault Clio ou une Opel Astra.Capture d’écran 2020-10-24 à 08.43.39.png

    Pourtant, la liste de cette édition comprend encore de grands passionnés ravis d’être de la fête. « C’est au tout dernier moment que ma participation s’est décidée », raconte Grégory Paisse qui en sera à son 4 e départ ce samedi après-midi. « Il y a tout juste une semaine, j’ai été sollicité par l’équipe Sainteloc pour pallier le forfait d’un pilote français sur une Audi R8 LMS. C’est d’ailleurs grâce à mon ami Pierre-Yves Pâque, avec qui j’ai participé à trois éditions de cette course, que je me retrouve dans cette aventure. » Concessionnaire pour le groupe VW à Visé, Grégory Paisse a dû jongler avec ses horaires de travail pour assouvir sa passion. « Jeudi, j’étais au bureau à 7h30 avant de prendre la route de Francorchamps. Ce vendredi, j’ai mis les bouchées doubles au garage pour partir l’esprit serein au circuit ce samedi matin. Et lundi, pas question de prendre congé. Je serai de nouveau au taquet à la concession. »

    S’ÉLANCER À LA 56e POSITION

    Jeudi soir, à l’heure des qualifications, notre interlocuteur n’a pas été gâté par la météo pour faire connaissance avec son bolide. « C’était la nuit, il tombait des cordes. Je me suis quand même demandé ce que je fichais là. Heureusement, le pilotage d’une Audi R8 LMS est assez facile à cerner et je me suis régalé. » Que la voiture s’élance de la 56e et dernière position sur la grille ne pose aucun problème à ce gentleman-driver. « Lors des trois participations précédentes, sur une Porsche, nous avons franchi l’arrivée. Le drapeau à damier, c’est ma victoire à moi. Je compte bien la savourer dimanche avec mes équipiers. » 

    DDR dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 24 octobre 2020

  • Pas d’ADAC ce week-end pour Charles Weerts

    Changement de programme pour l’Aubelois Charles Weerts, qui devait s’aligner ce week-end au Red Bull Ring (Autriche) dans le cadre de l’ADAC GT Masters, à savoir le championnat allemand réservé aux GT3.

    Son équipe, le Team WRT dirigé par le Theutois Vincent Vosse, a en effet décidé de se retirer, ainsi qu’elle l’a fait savoir par voie de communiqué ce vendredi en tout début d’après-midi. « Le Team WRT a décidé de retirer ses deux voitures de la manche de l’ADAC GT Masters au Red Bull Ring, après que trois membres de son personnel se sont révélés positifs aux tests Covid-19 systématiquement effectués avant chaque épreuve par mesure de précaution. Les trois personnes concernées sont asymptomatiques et ont été isolées, conformément à la réglementation en vigueur en Autriche et aux protocoles internes de l’équipe. Le reste du personnel subit des tests supplémentaires à intervalles réguliers, qui ont tous donné des résultats négatifs jusqu’à présent. Néanmoins, et par mesure de précaution, le Team WRT a décidé de se retirer de l’épreuve et de faire rentrer ses équipages en Belgique. L’équipe a informé de la situation les organisateurs de l’ADAC GT Masters dès l’apparition du premier résultat positif et le dossier est traité en parfaite collaboration entre l’équipe, les organisateurs de l’ADAC GT Masters et les autorités sanitaires locales », indique le Team. Charles Weerts, qui ambitionnait de remonter ce week-end dans le top 3 de ce championnat allemand qu’il découvre cette année, rentre donc plus tôt que prévu en Belgique. « Précaution maximale et transparence totale sont nos lignes directrices », ajoute le Theutois Vincent Vosse.

    CAP SUR LES 24H

    La prochaine course, ce sera donc à Spa-Francorchamps le week-end prochain, à l’occasion des 24 Heures, qui font partie du championnat GT World Challenge Europe Endurance. Pour l’occasion, Charles Weerts pilotera l’Audi numéro 32 en compagnie d’Edoardo Mortara et de Frank Stippler.

    O.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 17 octobre 2020

  • La tarte aux pommes fouronnaise sera servie à Warsage

    Le "rallye" des 6 heures de Visé est une épreuve d’orientation pour voitures anciennes, sans critère de vitesse ni de régularité.

    Les notions de balade et navigation, accouplées au plaisir de rouler dans un esprit convivial, sont les premières caractéristiques du rallye.

    La qualité de l’accueil, des véhicules engagés et des routes empruntées, choisies avec soin, sont une priorité, et ce à travers les magnifiques recoins que compte notre magnifique Basse-Meuse.

     

  • Le témoignage de Jean-Marie Happart à propos d'André Maes

    André Maes tire sa révérence, au circuit de Spa-Francorchamps. Il est pensionné depuis le 31 décembre. L’occasion de revenir sur le parcours d’un personnage-clé du plus beau circuit du monde, artisan du maintien et du retour de la F1, notamment grâce aux bonnes relations qu’il avait tissées avec Bernie Ecclestone.

    Capture d’écran 2019-01-07 à 07.54.33.png« Avec le départ d’André Maes, c’est une page de l’histoire du circuit qui se tourne. Il est probable que sans lui, on n’aurait pas récupéré la F1 Ses relations avec Bernie Ecclestone étaient importantes. Il a joué un rôle difficile et on lui a parfois fait des misères. Je l’ai toujours considéré comme un ami. Il est intelligent. Il sait ce qu’il veut et toucher qui il faut au bon moment. (...) De telles personnalités, il n’y en a pas des masses dans la région. C’était un organisateur d’événements. »

    D'un article d'YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 7 janvier 2019

     

  • De belles voitures qu'on ne pourra pas voir chez nous

    « Les 6 Heures de Visé » fêtent cette année leur 5e anniversaire. Une balade de véhicules anciens, à savourer aujourd’hui de Visé à Aubel. L’accès est gratuit. Plus d’infos sur le site.

    Dès 16 heures, Luc Marchant (Restaurant The Golden Horse à Fouron-le-Comte) attendra les concurrents à la salle de l'Alliance à Warsage pour leur offrir de la tarte aux pommes qu'il a préparée pour eux avec amour.

    Petit rappel historique: pourquoi les 6 heures des Visé doivent éviter les routes fouronnaises.

    tarte 22051183_907422679405193_4558460405897380024_o.jpg

    "Croustillantes et boostées, arômes et saveurs.
    On est bien au pays de la pomme...
    Me réjouis de rencontrer les concurrents...". (Luc Marchant)