Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog fouronnais de Jean-Louis Xhonneux - Page 8

  • A la commission de l'action culturelle et territoriale de la Communauté Wallonie-Bruxelles

    jmxJPG.JPGPar arrêté ministériel du 1er septembre 2021 de la ministre B. LINARD, ministre de la Communauté française,  Jean-Marie Xhonneux, de Rémersdael, a été nommé membre de la commission de l'action culturelle et territoriale instituée par le décret du 28 mars 2019 sur la nouvelle gouvernance culturelle, en qualité expert en créativité et pratiques artistiques en amateur issus des différentes disciplines artistiques concernées, selon une répartition équilibrée entre les centres d'expression et de créativité et les pratiques artistiques en amateur.

  • Fouron à domicile

    P4E

    Fouron - Wandruz. B  (Dimanche à 14 h 30)

     

  • Warsage en concurrence avec Hombourg

    Capture d’écran 2021-10-30 à 08.10.11.pngAprès neuf journées de championnat, Warsage est toujours leader ex-aequo avec Hombourg en P2B.

    Les deux formations qui comptent vingt-deux points et sept victoires sont au coude-à-coude pour décrocher le premier ticket pour le tour final.

    Un article de JOACHIM GILLES à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 30 octobre 2021.

  • Echos du conseil communal du 28 octobre 2021

    C'est la question de Clotilde Mailleu, annoncée sur ce blog il y a quelques jours, qui a ouvert les débats du conseil communal d'hier soir. 

    Alors que Clotilde Mailleu demandait qu'un article soit publié dans le bulletin communal pour promouvoir le bilinguisme qui est profitable à toute la population, le bourgmestre s'est retranché dans la légalisme flamand. La Flandre a en effet construit une législation linguistique propre qui lui permet d'échapper aux équilibres promis lors des négociations successives et même aux règles contenues dans les dispositions légales.

    Se vantant d'appliquer correctement la législation linguistique dans la communication de la commune à l'égard des habitants des Fourons, le bourgmestre a déclaré qu'il n'a pas d'autorité sur l'utilisation des langues par les associations, oubliant au passage que La Croix Rouge et FERM, les deux associations citées par l'intervenante, sont concessionnaires d'un service public et à ce titre elles doivent appliquer la loi sur l'emploi des langues en matière administrative.

    Conclusion du bourgmestre: "l'appel que vous demandez de publier dans le bulletin communal n'y a pas sa place" (parce que l'ouverture d'esprit ne fait sans doute pas partie du programme de Voerbelangen ?). Réplique de Clotilde : "Dommage de s'en tenir au domaine administratif". 

    Très active pendant cette séance, Clotilde Mailleu a encore indisposé la majorité Voerbelangen en posant des questions au moment d'évoquer les modifications budgétaires de la fabrique d'église de Fouron-le-Comte. Elle y a relevé une dépense de 2.300 euros pour les télécommunications, par exemple. Un ligne directe avec le Vatican ou avec Saint-Pierre? Une dépense d'une centaine d'euros pour le précompte immobilier, alors que la fabrique d'église n'a plus aucune propriété, sauf s'il s'agit encore de la salle paroissiale, mais alors il s'agit d'un cadeau de l'administration du cadastre (la salle Furonis paie plus de 1800 € de précompte immobilier). Une salle paroissiale qui ne serait toujours pas propriété communale. Ce n'est donc pas la commune qui comptabilise les recettes des locations, mais aucune recette n'apparaît non plus dans les comptes de la fabrique d'église. Tout ce qu'on a compris de la réponse du bourgmestre (l'échevin responsable des fabriques d'église n'ayant pas droit à la parole), c'est que l'accord triangulaire négocié entre la fabrique d'église, l'évêché et la commune doit être revu avant de passer l'acte notarié.

    Et puis, une petite question de la même conseillère concernant l'utilisation imposée de formulaires pour demander la location d'un jeu d'extérieur n'a pas plu non plus. A tel point d'ailleurs que l'on trouve même une mise au point rédigée par le "lider Maximo" local sur Facebook où il confond les différentes sortes de formulaires et où, une fois de plus, il rejette les avis de la Commission permanente de Contrôle linguistique qui ne lui sont pas favorables. 

    Pour conclure, soyons fiers de notre région. L'entreprise Marcel Baguette réparera la route de Rémersdael. Elle a remporté ce marché pour environ 30.000 euros hors TVA, alors que le prix demandé par l'entreprise flamande concurrente était de 53.000 euros hors T.V.A.

     

  • Garantir un "Etat de droit"

    Capture d’écran 2021-10-27 à 08.02.37.png

    (Editorial de "La Meuse" du 27 octobre 2021)

    On y arrive pour la gestion de la crise sanitaire. Il faudra bien y revenir un jour pour garantir l'application correcte des garanties bétonnées dans la Constitution.