Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bombaye

  • « Du pré à la bouche » : une boucherie à la ferme en région liégeoise

    À Bombaye, en région liégeoise, Brigitte (Beckers, avec ses soeurs sur la photo, anciennes rémersdaeloises) et Daniel Piron ont ouvert leur boucherie à la ferme pour y vendre des produits issus de leur élevage mais pas que…

    Daniel a commencé à proposer, de temps en temps, des colis de viande qui étaient très appréciés des clients. « En 2018, j’ai racheté du matériel et je me suis complètement relancé dans la ferme et en juin, on a ouvert notre boucherie à la ferme, « Du pré à la bouche ». De notre côté, on ne fait plus que le viandeux avec du Blanc Bleu et environ 70-75 bêtes et on vend notre viande qui est produite chez nous, à la ferme, en circuit très court. On propose aussi à la clientèle du porc, du poulet ou encore du gibier via des partenaires mais c’est toujours produit localement. Cela n’a rien à voir avec de l’industriel », argumente Daniel qui vend aussi, dans son magasin, des fruits cultivés aussi dans l’exploitation familiale ainsi que des produits venant d’artisans locaux (jus, sirops, fromages…).

    Depuis un mois, le couple propose même, dans la cour de la ferme, un petit marché. « Nous travaillons avec deux légumiers mais nous cherchons d’autres partenaires, toujours avec des produits de base et locaux ».

    La formule « de la ferme à l’assiette » semble séduire de nombreux clients. « Je pense que les clients apprécient le fait que ce soit local et de qualité et, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas plus cher que d’aller en grandes surfaces. Nous ne sommes pas bio mais nous travaillons de manière raisonnée. Le Blanc Bleu, par exemple, est une des races qui a le moins d’impact sur l’environnement et celle qui est la plus rentable sur le plan de la viande. On ne fait pas du Blanc Bleu industriel. Il faut laisser le temps au temps pour avoir du goût et de la consistance », conclut-il.

  • Après un début dans la ferme familiale à Fouron-le-Comte

    Capture d’écran 2022-06-15 à 08.37.11.pngTombé amoureux du chocolat un peu par hasard, Didier Smeets est aujourd’hui un chocolatier reconnu. Et si tout a commencé dans l’ancienne étable à veaux de ses parents, c’est une chocolaterie sur-mesure que s’apprête à construire le Dalhemois.

    Des informations d'AURÉLIE DRION dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 15 juin 2022.

    Et un autre article de la même journaliste dans LA MEUSE VERVIERS :

    Capture d’écran 2022-06-15 à 08.57.10.png

     

     

     

  • Le projet de Didier Smeets va sortir de terre

    Les équipes vont entamer la construction du nouveau bâtiment, celui-ci sera situé à Bombaye au coeur de note belle un un jet de pierre des Fourons. 
    Didier en profitera pour étoffer son offre gourmande et revisiter son concept avec:
    - Un salon de dégustation plus grand et plus confortable,
    - Un petit musée pour vous accueillir à toutes heures de la journée,
    - Des balades organisées au départ de la chocolaterie,
    - La glace sera disponible toute l'année,
    - Une salle de séminaire et réunion,
    - Des ateliers plus grands pour développer son chocolat bean-to-bar et s'ouvrir à l'exportation,
    - Un plus grand parking .
    Le projet a été imaginé par l'architecte François Noël et l'aménagement devrait être achevé pour avril 2024.