Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Agriculture - Page 2

  • Les agriculteurs ont paralysé la E25 à hauteur de Visé et Mouland

    Capture-d’écran-2024-02-06-M-10.06.33.gifUne information de LA MEUSE BASSE-MEUSE du 6 février 2024.

  • Après plusieurs années difficiles, la récolte des pommes et des poires s’annonce meilleure

    Capture-d’écran-2023-08-17-G-08.21.39.gifSi, pour la culture des céréales, 2023 est plutôt à ranger dans les années pourries, pour les arboriculteurs, les choses s’annoncent plutôt bien. La météo de cette année a presque été idéale pour garantir de belles pommes et poires. Explications.

    Un article d'AURÉLIE DRION dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 17 août 2023/

  • Un nouveau chai pour le Domaine de la Feuille

    Capture-d’écran-2023-08-11-D-08.20.17.gifPassionné par le monde viticole, Jérôme Moor s’est laissé tenter par la plantation d’une centaine de pieds de vignes. Aujourd’hui, il prend un nouvel envol et construit un chai de 250 m2 , lui assurant des infrastructures plus adaptées.

    Un article d'EMILIE DEPOORTER dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 11 août 2023.

  • 350 lapins volés par des activistes vegans à Aubel: un giga procès en vue

    Capture-d’écran-2023-06-15-A-10.14.22.gif

    Christian Teller, plus gros éleveur wallon (50 000 lapins), a été victime d'un vol en 2019. Trois personnes ont été arrêtées et inculpées.

    Un article de SÉBASTIEN PONCIAUdans L'AVENIR - LE JOUR VERVIERS du 15 juin 2023. 

  • Reconversion pour Christian Teller après le vol de 350 lapins par une vingtaine d'activistes vegans

    C’est une double affaire de vols de lapins qui avait fait grand bruit. La victime est le plus gros éleveur wallon, Christian Teller, qui possède 50 000 lapins.

    Dans la nuit du 7 au 8 décembre 2019, la porte arrière d’un de ses hangars à Aubel a été forcée et au moins 350 lapins de six semaines ont été dérobés en quelques minutes et emmenés dans plusieurs véhicules. À l’époque des faits, la DH avait pu interviewer une des responsables de l’organisation qui se revendiquait de la mouvance vegan et antispéciste. Selon laquelle “l’espèce animale n’a pas à être moins bien traitée que l’espèce humaine”.

    En septembre 2020, rebelote au même endroit, vol de 92 lapins à la clé. Ceux-là avaient été retrouvés dans la nature… morts de froid.

    Lire la suite