Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Politique - Page 2

  • La commune des Fourons rappelée à l'ordre par la C.P.C.L.

    IMG_4820_300.gifDans son avis n° 55135 22 mars 2024, la Commission permanente de Contrôle linguistique rappelle que

    • ce panneau est un avis ou une communication au plus au sens des lois linguistiques en matière administrative;
    • la commune. des Fourons est une commune de la frontière linguistique au sens de l'article ! des lois linguistiques en matière administrative;
    • les avis et communications au public dans les communes de la frontière linguistique sont rédigés en français et en néerlandais, la priorité étant donnée la langue de la région;
    • le panneau en question aurait dû être rédigé en français et en néerlandais, la priorité étant donnée au néerlandais.

     

    Ce qui est bizarre dans ce dossier, c'est l'argumentation développée par l'administration communale des Fourons. Qui a approuvé cette argumentation communale? Quelqu'un prendrait-il le risque d'argumenter au nom du collège des bourgmestre et échevins sans soumettre son texte à une réunion du collège? 

    Lire la suite

  • La préparation des élections communales 2024

    Philippe Leruth a profité de sa présence au conseil communal de jeudi dernier pour recueillir quelques informations concernant les prochaines élections communales. Et il a déjà révélé les noms des deux têtes de listes pour la commune et le C.P.A.S.

  • Un conseil communal vite expédié

    Comme l'écrit Philippe Leruth, il ne fallait pas arriver trop tard pour le conseil communal de jeudi dernier (28 mars 2024).

     

     

  • Philippe Leruth nous révèle les dessous de l’initiative de Voerbelangen

    Lors du dernier conseil communal de Fourons, la majorité Voerbelangen a, contre l'opposition francophone et celle du conseiller indépendant (issu de ses propres rangs), Rik Tomsin, décidé d'engager 10000 euros au bénéfice d'un bureau d'avocats, afin de saisir le tribunal de première instance en vue d'accorder aux citoyens européens (entendez: néerlandais) le droit de vote pour l'élection des membres du CPAS.

    C37072FD-62DC-4494-A78C-39DE7CEF83AA.jpegC'était la suite logique, a plaidé le bourgmestre, Joris Gaens, du vote, le 28 septembre dernier, toujours majorité contre opposition francophone, d'une motion proposée par Voerbelangen sur le même objet. Motion défendue, avec beaucoup de conviction, par l'élue de majorité Alexandra van Gestel, qui avait beaucoup parlé de «logique démocratique» à cette occasion, non sans talent d'ailleurs.

    La conseillère Voerbelangen avait dit «ne pas comprendre»l'origine de cette «anomalie».

    Lire la suite