Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mobilité

  • Entre Visé et les Pays-Bas

    Mardi, on ne constatait aucun contrôle en direction de Maastricht, que ce soit par les petites routes ou via l’E25 depuis Visé. La bourgmestre de Visé, Viviane Dessart, confirme.
    « AUCUNE INSTRUCTION »
    « Pour l'instant », explique-t-elle, « il n'y a pas de contrôles de la police sur la route de Petit-Lanaye qui mène vers les Pays-Bas. »
    Une route, qui, on s’en souvient, avait été fermée en avril dernier sur instruction du ministère de l'intérieur.
    «Mais, jusqu'à présent», poursuit la bourgmestre, « il n'y a aucune instruction donnée pour une éventuelle fermeture. En ce qui concerne l'autoroute E25, c'est la police des autoroutes qui est chargée des contrôles et il n'y en a pas pour l'instant. » 
    MARC GÉRARDY dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 23 décembre 2020

  • Un bon conseil de notre police

    Des vêtements fluorescents améliorent votre visibilité sur la route. En tant qu'usager faible vêtus de vêtements noirs, on ne vous aperçoit qu'à partir de 20M alors qu'avec des réflecteurs on vous voit jusqu’à 150M. Le distance d’arrêt d’une voiture à une vitesse de 70km/h est 45M.
    Faites vous-même, vos enfants et votre ami à quatre pattes visible, si vous se trouvez sur la route. Une bonne visibilité peut sauver des vies !

     

  • Une grande première: des locomotives suisses roulent chez nous

    Selon une information publiée par "La Dernière Heure" de ce dimanche, depuis le début du mois, des locomotives suisses parcourent le rail belge en tête de lourds trains de marchandises venus d’Italie.
    En 185 ans d’existence, le rail belge n’avait pas encore été l’hôte de locomotives élec-
    triques suisses. S’il y eut bien une locomotive électrique suisse Ae 6/6 statique arrivée par rail et exposée au Pavillon des Transports de l’Exposition Internationale de Bruxelles en 1958, puis quelques automotrices TEE immatriculées en Suisse assurant les prestigieuses dessertes Iris et Edelweiss, jamais une locomotive suisse n’était venue circuler en Belgique, et encore moins de façon quotidienne.
    Désormais, tous les jours, des trains de marchandises chargés de conteneurs intermodaux desservent l’Italie et la Belgique, depuis les terminaux de Candiolo et Gallarate vers celui de Malines-Muizen, pour le compte de la société italienne de transports internationaux Ambrogio.
    Ces trains sont tractés de bout en bout par une des 25 toutes nouvelles locomotives bicourant et poly-tensions de la compagnie suisse du chemin de fer des Alpes bernoises Berne-Lötschberg-Simplon, BLS Cargo, et sont du modèle Vectron d’une puissance de 6400 kW produit par Siemens.
    L’arrivée de ces locomotives helvétiques en Belgique s’explique par le rachat de la compagnie belge Crossrail par BLS en 2019 et leur volonté de tracter les trains de marchandises d’une traite sans changement de locomotives.
    Une autre nouveauté consiste dans le nouvel itinéraire d’accès vers la Belgique de ce train Ambrogio, qui arrive désormais par l’Allemagne et le couloir fret de la ligne 24 Montzen-Hasselt, puis la ligne 35 vers Aarschot, abandonnant le long parcours indirect et trop sinueux par la France, le Luxembourg, l’Athus-Meuse, Namur, Auvelais, Ottignies et Louvain.

    Il s'en passe des choses sur cette ligne. Jusqu'au 15 novembre dernier, c'était aussi le lieu de passage du train Ostende-Eupen, dévié à cause de travaux à Trooz.

    Joseph Laurent a filmé deux trains IC Ostende - Eupen détournés via la ligne 24 se croisant à Warsage.

  • Clotilde Mailleu interroge le bourgmestre sur le stationnement à Fouron-le-Comte

    Pour la rue Haute, on ne peut pas vraiment parler de stationnement puisqu'il n'y a pas sur une seule place destinée au stationnement dans cette portion de la rue.

    20201121_013 copie.JPG

    Il est vrai qu'on a expliqué qu'il y aurait moins de places de stationnement parce qu'ON a préféré élargir les trottoirs. Cela ne semble pas être le cas dans la rue Basse comme le montre cette photo.

     

    Lire la suite

  • La sécurité routière à l’école francophone des Fourons

    Durant ces dernières semaines, les enfants de l’école ont bénéficié de cours de sécurité routière à l’école avec l’enseignante  de l’APPER, Madame Marie-Christine  Grilli.                   

    Ils ont eu droit à de véritables leçons de vie sur le terrain quant à la sécurité sur la voie publique en tant que piétons. Ensuite, tout a été synthétisé en classe avec des méthodes pédagogiques très innovantes telles que les tablettes.
    La motivation des élèves était très présente et ils ne l’ont pas cachée.
    Voici des dizaines d’années que cette dame nous offre ses services en donnant toute son énergie. Nous profitons de l’occasion pour lui rendre hommage et la remercier car elle sera pensionnée bientôt. Un vibrant merci à cette personne qui a accompli une belle mission au cours de sa carrière pour la sécurité de nos enfants sur la voie publique.  Espérons que nous continuerons à bénéficier de ces leçons plus qu’utiles pour nos élèves !



    Les enseignantes

    Album photos