Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Santé - Page 2

  • Réunions reportées

    La Directrice générale de la commune des Fourons annonce aux conseillers communaux et aux conseillers de l'aide sociale que les réunions prévues pour les jeudis 26 mars et 23 avril 2020 sont reportées à d'autres dates pour lutter contre la propagation du coronavirus.

    Les réunions du mois de mars sont reportées au jeudi 9 avril et les réunions du 23 avril sont renvoyées au jeudi 30 avril 2020.

  • Coronavirus: la technique des Pays-Bas différente à la nôtre

    « Il n’y a pas de message facile pour vous ce soir (…) La réalité est qu’une grande partie de la population néerlandaise sera infectée par le coronavirus. C’est ce que les experts nous disent », a déclaré M. Rutte d’un air grave dans un discours télévisé.

    Le gouvernement néerlandais a ordonné dimanche la fermeture de l’ensemble des écoles, bars, restaurants, maisons closes ou encore coffee shops jusqu’au 6 avril.

    Dans son discours à la nation lundi, le Premier ministre a annoncé que son gouvernement voulait parvenir à une « immunité de groupe » dans l’attente d’un vaccin, laissant les personnes les moins vulnérables attraper le virus tout en protégeant les personnes âgées et les malades, ce qui pourrait prendre « des mois, voire plus ».

     

    Il a souligné qu’à la différence de l’Italie, de l’Espagne ou de la France, qui ont imposé des mesures fortes pour enrayer la propagation du Covid-19, les Pays-Bas n’envisageaient pas de confinement total.

    « Dans ce scénario, nous devrions fermer notre pays pendant un an ou même plus, avec toutes les conséquences » que cela implique, a-t-il expliqué, ajoutant que le virus « pourrait réapparaître immédiatement si les mesures étaient retirées ».

    Selon le dernier comptage des autorités, 1.413 cas de contamination par le nouveau coronavirus ont été détectés aux Pays-Bas, dont 24 décès.

  • Trois mois de prison et des amendes de 4.000 € pour les cafés « clandestins »

    Des portes dérobées pour entrer dans des cafés « clandestins », des restaurateurs qui proposent leurs plats à emporter et chez qui plusieurs dizaines de clients font la file en buvant un verre, un lieu de culte qui ne croyait pas opportun de respecter les consignes ou encore un commerce qui prétend rester ouvert parce qu’il vend de l’alimentaire qui se résume à des boules pour les mésanges : les policiers ont traqué les manques de civisme durant le week-end.

    Les polices de l’arrondissement judiciaire de Liège ont vécu un week-end chargé en matière de surveillance des mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus.

    Les exemples les plus édifiants sont issus des zones de police de la Basse-Meuse et de Seraing-Neupré.

     

    Lire la suite

  • La Zone de Police des Fourons prend 3 mesures

    Les trois panneaux-LED de la ZP Fourons ont été placés à différents endroits de la commune. De temps en temps, il y aura également de la communication aux habitants de Fourons via d’autres canaux.

    La zone de police de Fourons dispose de trois panneaux-LED et pour le moment ils sont utilisés pour informer les habitant de Fourons concernant le coronavirus. Alternativement, il apparaît un message sensibilisant en français et néerlandais ou une image qui est plus parlante que les mots. « Dans des circonstances normales, nous utilisons les panneaux-LED pour informer les gens concernant des actions ou une route fermée pour cause d’un événement », déclare Alain Stas le chef de corps par intérim. « Pendant cette situation exceptionnelle, nous utilisons tous nos moyens disponibles pour informer les habitants concernant les mesures liées au coronavirus.

    Une autre modification est que l’horaire de l’accueil est étendu. Jusqu’au 3 avril, l’accueil de la police locale sera également occupé pendant le week-end entre 9 et 17 heures. « Nous demandons de prendre uniquement contact avec nous par téléphone et de ne pas venir physiquement au commissariat. Pendant les heures de services (09.00 – 17.00), l’accueil est accessible pour les cas sans urgences sur le numéro 04 381 99 99. Quand vous avez besoin d’une assistance policière urgente, il faut, comme toujours, appeler le 101 », informe Alain Stas.

    Pour finir, la police locale engage une équipe d’intervention supplémentaire durant la période dans laquelle les mesures du gouvernement s’appliquent. L’équipe supplémentaire va contrôler si tout le monde suit bien les recommandations du gouvernement et si nécessaire sanctionnera. Vous trouvez les mesures ici.

  • La commune s'implique dans la lutte contre la propagation du coronavirus

    Le Coronavirus est dangereux pour les personnes vulnérables et les personnes âgées.
    Si vous êtes dans le groupe à risque, le meilleur conseil est d’éviter les grands groupes: les transports en commun, mais aussi les supermarchés et autres endroits avec beaucoup de gens.
    Restez chez vous autant que possible.

    Avez-vous besoin d’aide pour faire des courses? Nos employés sont heureux d’être là pour vous.
    Le CPAS livre également des repas à la maison.
    Renseignements auprès de Francine au 04 381 99 24.

    Pensez aussi à vos voisins! Téléchargez la carte de voisin ici. Mettez cette carte dans les boîtes aux lettres de votre quartier ou de votre rue. Comme ça, vos voisins savent que vous êtes là pour eux.

    Si vous vous inquiétez pour quelqu’un dans votre région, vous connaissez des personnes âgées célibataires, contactez-les par téléphone. Si c’est le cas, signalez-le à nos assistants sociaux au 04 381 99 20.

    N’oubliez pas les résidents qui séjournent dans des maisons de repos. Envoyez-leur des lettres, des dessins ou des cartes. Avec un geste simple, nous pouvons rendre la solitude moins lourde.

    Voulez-vous aider les autres comme bénévole pendant la crise corona? Utilisez la carte-voisin.