Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Histoire

  • Le transport par chemin de fer va changer

    Aujourd'hui, le viaduc de Fouron-Saint-Martin est l'une des 
    lignes de fret les plus fréquentées de Belgique. A l'époque,
    il a été construit pour l'armée allemande, qui a ordonné la
    construction d'un viaduc sur la ligne de chemin de fer de
    l'Allemagne à la Belgique.
    Après deux ans d'exploitation et de travail forcé, le pont
    était prêt à être utilisé. Voilà ce qu'on peut lire dans un
    article du "Belang van Limburg"

    Dans un autre article du même journal, on peut lire :
    "
    Infrabel va construire une deuxième voie entre Balen
    et Neerpelt. En conséquence, davantage de trains peuvent être
    acheminés vers Anvers et Bruxelles et la ligne 19 est également
    prête pour le transport transfrontalier et la réactivation du Rhin
    de fer. Les travaux sont prévus de 2024 à 2026 et coûteront
    50 millions."

  • Le Centre sportif et culturel des Fourons avait sorti ses couleurs américaines

    Capture d’écran 2022-06-14 à 07.29.07.pngCe dimanche les Fouronnais s'étaient donné rendez-vous au Centre Sportif et Culturel des Fourons pour revoir George Ciappa qui y avait déjà participé à d'autres commémorations il y quelques années.

    Georges Ciappa est ce vétéran américain, ami de Nico Droeven, qui a participé au débarquement le 6 juin 1944. Il a réalisé plusieurs films dont un été projeté samedi matin. Avec Lise CASSOTH, il est notamment revenu sur son affectation durant la guerre.

  • Restauration de la ferme Caster à Visé

    Aux frontières de la métropole liégeoise, se tient le site de la Montagne Saint-Pierre. Sur celui-ci, très fréquenté par les amateurs d’espaces sauvages, se trouve la ferme de Caster, moins connue. Sa rénovation grâce à des fonds wallons devrait attirer la lumière et les visiteurs. Le site aura une vocation d’éducation à la nature avec un objectif d’accueil des touristes, accessible aux piétons et aux vélos. Les parties agricoles et les anciennes étables attendent leur réhabilitation mais une exposition sur la biodiversité du site devrait déjà se tenir à l’automne.

    (Une information de LIÈGETOGETHER)

  • 28 mai 1919, il y a 103 ans !

    VISE EST SURPRIS : le roi chevalier Albert 1er apporte son soutien face au cataclysme de la guerre

    Surprise de jeunes visétois, une voiture s’arrête à l’entrée de Visé et en sort une personnalité qu’on ne s’attendait pas à rencontrer. Le roi des Belges en personne.

    Panique, il  faut avertir les autorités publiques de cette arrivée. Le roi s’avance dans les ruines et inspecte les premiers baraquements installés à Visé. Ce qu’il voit est effarant, des rues et des maisons en ruine. Des habitants ont rafistolé comme ils pouvaient leur demeure. Des maisons n’ont pas été abîmées entièrement. On raconte au souverain ce qui s’est passé lors de la quinzaine tragique d’août 1914. A l’écoute de ces habitants désarçonnés, il leur répond qu’il va activer la construction de ces baraquements, appelés à juste titre les baraquements du Roi Albert. Ils seront construits pour  la plupart à côté de la Gare, le long de la Meuse. (Voir à ce propos le texte du 3e colloque 14-18 du musée régional sur la reconstruction morale et patrimoniale de Visé)

    Visé avec ses plus de 600 maisons rendues inhabitables en août 1914 attendra plus de 10 ans  pour retrouver une existence normale.

    J.P.Lensen

    I07bAlbert1eren1919.jpg

  • A l'occasion du retour de George Ciappa en Europe et à Fouron-Saint-Martin

    Réservez cette date dans notre agenda.