Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Histoire

  • CES MUSÉES À CIEL OUVERT QUE SONT LES CIMETIERES

    Souvent, à l’approche de la Toussaint, nos médias se penchent sur les cimetières. Seront-ils encore fleuris, sont-ils encore visités ? Mais sait-on que les cimetières sont des musées à ciel ouvert ?

    Ainsi le cimetière de Visé, situé à Lorette rentre bien dans cette définition ? Nous n’aurons pas jusqu’à dire que c’est le Père Lachaise de la Basse-Meuse mais beaucoup de points forts s’en rapprochent.

    • Les personnalités qui y reposent ;                                                            
    • l’imagerie religieuse au travers des croix de fonte qui repassent le nouveau testament à l’envi ;                                                                                                               
    • les différentes inscriptions qui évoquent tellement d’aspects de la vie des Visétois : leurs jobs, leurs loisirs, leurs pensées, leurs croyances, leurs relations familiales et beaucoup d’autres éléments
    • Le style des tombes et l’évolution esthétique qui se développe tout au long des 3300 tombes.
    • Et ce musée en plein air ne cesse de se développer ! Grâce à la ville de Visé, de nouvelles aires à l’arrière de ce domaine ont été aménagées selon les critères de notre époque.  

    Ces données ont été filtrées et illustrées dans un des derniers livrets de la collection des Rendez-Vous de l’Histoire sortis en août  2021 : Lorette  (au prix de 6 € au musée régional de Visé ou encore dans les librairies Wagelmans et l’Oiseau-Lire).

    De plus, les responsables de la Société d’Art et d’Histoire du Diocèse de Liège ont invité l’auteur de ce livret, Jean-Pierre Lensen à venir en parler à leur tribune au Séminaire épiscopal, rue des Prémontrés, 40 à Liège  le mercredi 9 novembre 2022 à 17h. 15 : « Il était une fois Lorette, le cimetière principal de Visé (1878) ». L’entrée est libre. Tout le monde est le bienvenu.

    J.P.Lensen

  • Du blog "En direct des Fourons" de Philippe Leruth

  • Dalhem dans un nouveau livre

    Bruno Dumont et Laetizia Puccio, tous deux historiens et archivistes des Archives de l’État, ont écrit ce carnet. Un carnet sera-t-il suffisant pour présenter les merveilles qui composent l’histoire et le patrimoine de Dalhem ? Poser la question, c’est y répondre. Cette modeste contribution constitue néanmoins un guide à travers les huit villages d’une commune, capitale de l’ancien comté du même nom, installée dans un cadre naturel qui, à lui seul, vaut le détour. Berneau, Bombaye, Dalhem, Feneur, Mortroux, Neufchâteau, Saint-André et Warsage partagent une architecture castrale, rurale et religieuse remarquable, une toponymie d’une diversité fournie et une culture bassi-mosane tout aussi exceptionnelle. Dalhem est avant tout une entité rurale où une intense activité agricole s’est frayé un chemin à travers un relief boisé et vallonné. Plusieurs cours d’eau dessinent les contours de lieux de vie mêlant habitats, commerces et artisanats. Ses habitants cultivent un art de vivre où la diversité locale est privilégiée et le folklore une religion. Un écrin d’histoire, de vie, de nature et de richesses patrimoniales à découvrir. Les carnets sont en vente à l’Archéoforum de Liège, aux Archives de l’Etat à Liège et à la commune de Dalhem pour le prix de 8 euros.

  • 8 octobre : Dalhem, le comté et son pays dans l'Histoire

    Dalhem, son comté (qui, outre Dalhem, comprenait notamment Aubel, Fouron-le-Comte, Mouland, Berneau, Bombaye, Aubin,Trembleur, Mortier, Barchon, Cheratte... sans oublier Olne) et son patrimoine sont un peu les parents pauvres des  études historiques. La Société d'Histoire et d 'Archéologie du Plateau de Herve va tenter d'y remédier en organisant une "Journée de l'Histoire" "Le comté et pays de Dalhem : des origines au XXIe siècle" le 8 octobre 2022, avec au programme 8 spécialistes invités prestigieux qui vont balayer l'histoire de la région depuis les origines

    8h30-9h10 Accueil 

    9h10 Thomas LAMBIET (Président de la Société d’Histoire et d’Archéologie du Plateau de Herve) Mot d’accueil 

    9h20 Arnaud DEWEZ (Bourgmestre de Dalhem) Mot d’introduction 

    Thème I : Dalhem et son histoire 

    9h30-10h00 Jean-Pierre LENSEN (Musée de Visé)D’Ambiorix à Charlemagne au pays de Dalhem 

    10h00-10h30 Fabrice MAIRLOT (Historien) Les origines du comté 

    10h30-11h00 Pause 

    11h00-11h30 Laetizia PUCCIO (Archives de l’État)Château fort et bourg castral 

    11h30-12h15 Bruno DUMONT (Archives de l’État) Le comté de Dalhem sous l’Ancien régime 

    12h15-13h30 Lunch (uniquement sur réservation et paiement préalable avant le 28/09/22) 

    Thème II : Dalhem et son patrimoine 

    13h30-14h00 Julien MAQUET (Trésor de la Cathédrale de Liège) Simultaneum et culte protestant dans le pays de Dalhem 

    14h30-15h00 René LEBOUTTE (Professeur émérite de l’Université du Luxembourg) Métiers et usines à Dalhem (XVIIe-XXe siècles) 

    15h00-15h30 Pause 

    15h30-16h00

    8 octobre : Dalhem, le comté et son pays dans l'Histoire

     

    Dalhem, son comté (qui, outre Dalhem, comprenait notamment Aubel, Fouron-le-Comte, Mouland, Berneau, Bombaye, Aubin,Trembleur, Mortier, Barchon, Cheratte... sans oublier Olne) et son patrimoine sont un peu les parents pauvres des  études historiques. La Société d'Histoire et d 'Archéologie du Plateau de Herve va tenter d'y remédier en organisant une "Journée de l'Histoire" "Le comté et pays de Dalhem : des origines au XXIe siècle" le 8 octobre 2022, avec au programme 8 spécialistes invités prestigieux qui vont balayer l'histoire de la région depuis les origines

    8h30-9h10 Accueil 

    9h10 Thomas LAMBIET (Président de la Société d’Histoire et d’Archéologie du Plateau de Herve) Mot d’accueil 

    9h20 Arnaud DEWEZ (Bourgmestre de Dalhem) Mot d’introduction 

    Thème I : Dalhem et son histoire 

    9h30-10h00 Jean-Pierre LENSEN (Musée de Visé)D’Ambiorix à Charlemagne au pays de Dalhem 

    10h00-10h30 Fabrice MAIRLOT (Historien) Les origines du comté 

    10h30-11h00 Pause 

    11h00-11h30 Laetizia PUCCIO (Archives de l’État)Château fort et bourg castral 

    11h30-12h15 Bruno DUMONT (Archives de l’État) Le comté de Dalhem sous l’Ancien régime 

    12h15-13h30 Lunch (uniquement sur réservation et paiement préalable avant le 28/09/22) 

    Thème II : Dalhem et son patrimoine 

    13h30-14h00 Julien MAQUET (Trésor de la Cathédrale de Liège) Simultaneum et culte protestant dans le pays de Dalhem 

    14h30-15h00 René LEBOUTTE (Professeur émérite de l’Université du Luxembourg) Métiers et usines à Dalhem (XVIIe-XXe siècles) 

    15h00-15h30 Pause 

    15h30-16h00 Chrystel BLONDEAU (Commune de Dalhem) Le petit patrimoine de Dalhem 

    16h00-16h30 Laetizia PUCCIO(Archives de l’État) Un nouveau carnet du patrimoine wallon 

    16h30 Conclusions et remerciements 

    17h00 Jean-Pierre LENSEN Visite guidée du musée gallo-romain en hommage à Jean POLMANS 

    Cette journée Le comté et pays de Dalhem : des origines au XXIe siècle se tiendra le samedi 8 octobre 2022 à la Salle Al VîleCinse (rue des Trixhes, 63 – 4607 Berneau)

    Ce Forum d’Histoire est organisé par la Société d’Histoire et d’Archéologie du Plateau de Herve en collaboration avec l’asbl CELIDA, la commune de Dalhem et la SVAH

    PAF : 4 €
    Infos et réservation obligatoire  : chefneuxjanou@yahoo.fr

    La participation aux frais de la Journée de l’Histoire est de 4 euros et l’inscription est obligatoire car le nombre de places disponibles dans la salle est strictement limité. 

    Possibilité de prendre sur place le repas de midi (trio de pâtes, 1 boisson) en le mentionnant au moment de l’inscription (avant le 28 septembre 2022) et en faisant un virement au compte  BE21 0689 3858 9003, de la SHAPH, la réservation des repas n’étant effective qu’à la réception du paiement.

     

    Ce Forum d’Histoire est organisé par la Société d’Histoire et d’Archéologie du Plateau de Herve en collaboration avec l’asbl CELIDA, la commune de Dalhem et la SVAH

    PAF : 4 €
    Infos et réservation obligatoire  : chefneuxjanou@yahoo.fr

    La participation aux frais de la Journée de l’Histoire est de 4 euros et l’inscription est obligatoire car le nombre de places disponibles dans la salle est strictement limité. 

    Possibilité de prendre sur place le repas de midi (trio de pâtes, 1 boisson) en le mentionnant au moment de l’inscription (avant le 28 septembre 2022) et en faisant un virement au compte  BE21 0689 3858 9003, de la SHAPH, la réservation des repas n’étant effective qu’à la réception du paiement.

     

    Lire la suite

  • A LA RENCONTRE D’UN GENIAL ARCHITECTE : MATHIEU DOSSIN

    Un voyage du musée régional de Visé ce 24 septembre a permis de rencontrer les réalisations d’un architecte génial, Mathieu Dossin (Dozin) dit  le vieux qui sera d’ailleurs suivi par son fils  dit Le Jeune.

    En plus d’avoir réalisé la construction de l’hôtel de ville de Visé (1611-1613), avec l’aide de son beau-frère , Herman Borlot puis du couvent des chanoinesses du Saint-Sépulcre dès 1617 (actuel  centre culturel de Visé), il a été appelé dans des zones proches : on lui attribuerait la construction de  la rénovation du château de Berneau et peut-être beaucoup plus tard (son fils ?), le château de Cheratte (1643).

    Mais il y a plus, en Rhénanie, le château de Honstorff (disparu actuellement) et celui dans le Limbourg Hollandais, celui de Geulle  (la partie de l’époque n’existe plus) sont construits sous sa houlette.

    Mais la construction la plus audacieuse qu’il réalisa est indubitablement la rénovation en style mosan du château d’Hoensbroeck, le plus grand du Limbourg Hollandais ;

    On y retrouver les caractères du style mosan : des fenêtres à meneau (élément vertical) ou plus souvent à traverse (élément vertical). L’ensemble des deux formant la fenêtre à croisée. On trouve aussi les bandeaux horizontaux qui traversent de part en part la façade. Les corniches sont aussi particulières. La pierre calcaire qui avec la brique  constitue le matériau principal a été extraite des carrières mosanes (en amont de Visé).Ce qu’on appelle un architecte à l’époque a plusieurs cordes à son arc : maître de carrière, affréteur de bateaux, entrepreneur et auteur de plans. 

    La visite du château entrainera le visiteur à la découverte de plusieurs périodes, du Moyen-âge à la fin du 19e s. et des mannequins et des scénographies sont très suggestives.

    Le château de Hoensbroeck (Heerlen) mérite aussi la visite familiale car de nombreuses animations sont prévues pour les enfants ; le seul inconvénient est que les documents proposés ne sont qu’en néerlandais.

    JEAN-PIERRE LENSEN