Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog fouronnais de Jean-Louis Xhonneux - Page 3

  • Décès de Madame Anny MICHIELS, épouse de Monsieur François HEUTS

    Capture d’écran 2021-01-12 à 10.16.32.pngLa famille annonce le décès de Madame Anny MICHIELS, épouse de Monsieur François HEUTS, née à Fouron-Saint-Pierre le 26 avril 1941 et décédée à Rémersdael le 12 janvier 2021.

    La défunte repose au funérarium Radermecker-Spronck à Aubel où la famille recevra les visites jeudi et vendredi de 17 à 18 heures

    La liturgie des funérailles, suivie de l’inhumation au cimetière de Rémersdael, sera célébrée en l’église Saint-Héribert à Rémersdael, où le nombre de places est limité à 15 personnes, le samedi 16 janvier 2021 à 10 heures 30. 

    Lire la suite

  • Chiffres de la Covid-19 chez nous

    Une incidence plus petite ou égale à 100, soit un maximum 100 nouveaux cas de Covid-19 par 100.000 habitants lors des 14 dernier jours : un des objectifs à atteindre, au niveau des communes. Sur les 581 communes belges, 77 l’ont atteint ce dimanche 10 janvier, dont 43 en Wallonie. (Pierre Nizet, dans LA MEUSE du 11 janvier 2021).

    Aubel arrive à cette incidence recherchée.

    Voici les chiffres de notre coin de pays:

      Taux d'incidence   Cas depuis le début   Hier   Cas depuis le 1er septembre 
    Aubel 71   521   0   474
    Dalhem 293   732   0   678
    Fourons 168   302   0   268
    Plombières ?   881   0   820
    Visé 179   1716   4   1594
  • Décès de Monsieur Gilbert MEYERS, époux de Madame Cécile SAUREN,

    Capture d’écran 2021-01-10 à 16.25.02.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Gilbert MEYERS, époux de Madame Cécile SAUREN, né à Teuven le 5  décembre 1936  et décédé à Mon zen le 9 janvier 2021.

    Lire la suite

  • Rachat de L'Avenir par IPM : la coopérative touche au but

    C’est ce vendredi 8 janvier que Nethys a officiellement signé la vente des Editions de l’Avenir au groupe IPM (La Libre, la DH, Paris Match). La coopérative Notre avenir se réjouit de voir se tourner une page funeste de l’histoire des Editions de l’Avenir. Cependant, elle regrette que, malgré plusieurs mois de négociations, un terrain d’entente n’ait pas encore pu être trouvé à ce jour avec IPM pour formaliser l’entrée de Notre avenir dans le capital de la nouvelle société, EDA Presse, qui reprend les activités des Editions de l’Avenir. Et ce, malgré les conditions imposées par le vendeur où la coopérative regroupant des membres du personnel, des lecteurs et des sympathisants doit faire partie intégrante de ce nouveau projet. Après les vicissitudes de l’intercommunale propriétaire de L’Avenir, la classe politique avait estimé plus prudent d’y intégrer un garde-fou garant de l’ADN du média.

    Si un accord n’a pas encore été trouvé entre IPM et la coopérative, les deux parties en sont néanmoins très proches. Si le diable se cache dans les détails, un consensus sur les grands principes existe. C’est ainsi qu’un engagement a été pris par IPM quant à l’entrée de la coopérative dans le capital d’EDA Presse à hauteur de 7,5% mais également quant à la présence d’un administrateur proposé par la coopérative. Le futur administrateur, dont le nom fait déjà l’objet d’un accord, siègera au sein du nouveau conseil d’administration, organe qui oriente la stratégie d’EDA Presse. Cet administrateur participera ainsi de manière constructive au redéploiement du groupe L’Avenir. Son nom ne sera rendu public que lorsque l’entrée de la coopérative sera officiellement entérinée.

    Dès que la prise de participation de Notre avenir dans la nouvelle société éditrice de L’Avenir aura été finalisée, la coopérative pourra rapidement faire vivre sa communauté de 1.500 coopérateurs. Un nouveau défi à relever.

    Lire la suite

  • DéfI ? « Pas que trois grandes gueules »

    Depuis l’arrivée du nouveau pré- sident, François De Smet, DéFI évolue.
    « Cela se passe bien. Globale- ment. On voit que le parti, ce n’est pas seulement trois grandes gueules qui sont bourgmestres et qui s’échangent les postes à un moment ou à un autre... Didier Gosuin construit son remplace- ment, Olivier Maingain est en- core actif dans le débat public et François De Smet est reconnu dans le débat fédéral avec ses prises de positions. Sophie Roho- nyi a été très courageuse sur l’avortement et c’est une belle réussite ! »

    Lire la suite