Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Liège et sa région

  • 12 communes limbourgeoises font appel contre l'autorisation d'extension de Liège Airport à Bierset

    Douze communes du Limbourg belge et néerlandais font appel 
    contre l'autorisation d'extension de l'aéroport de Liège
    à Bierset.
    Les bourgmestres de ces communes estiment que le
    gouvernement wallon n'a pas suffisamment pris en
    compte leurs préoccupations dans l'autorisation,
    notamment concernant les vols nocturnes bruyants.

    Le gouvernement wallon a autorisé l'agrandissement 
    de l'aéroport de Bierset à partir de 2023.
    La seconde piste sera allongée et le nombre de vols pourra
    être porté à 50 000. C'est bien moins que les 70 000 vols
    que l'aéroport avait demandés, mais les communes voisines du
    Limbourg sont toujours concernées. "Sur les 245 pages du document,
    une seule concerne les préoccupations de toutes les municipalités",
    déclare le bourgmestre Mark Vos van Riemst.
    "Certaines restrictions ont été imposées à l'expansion, mais rien
    n'est dit sur les types d'avions avec lesquels ils peuvent atterrir
    et décoller à Bierset. Des avions lourds et bruyants
    peuvent toujours voler et c'est un gros problème." Vols de nuit Le gouvernement wallon veut s'attaquer au problème des vols
    nocturnes bruyants en imposant des mesures. "Mais nous
    n'obtenons aucune garantie sur le contenu de ces mesures",
    poursuit Vos. "C'est un chèque en blanc.
    Nous n'avons pas non plus la certitude que ces mesures serviront
    à limiter les nuisances." Le recours contre le permis d'extension est introduit par les
    communes de Riemst, Gingelom, Heers, Tongres, Hoeselt, Bilzen,
    Lanaken et Fourons, et les communes néerlandaises du Limbourg de
    Maastricht, Eijsden-Margraten et Gulpen-Wittem.
    C'est le gouvernement wallon qui décide en dernier ressort.

    (Une information de Janna De Clerck pour Radio2).
     

     

  • L'acquittement d'Amedeo

    Capture d’écran 2022-08-23 à 08.09.55.pngL'article de LUC GOCHEL dans LA MEUSE BASSE-MEUSE de ce 23 août 2022 ne cite pas le nom de l'avocat d'Amedeo. Il s'agit de Me Jean MOTTARD, connu par la suite comme avocat de l'Action fouronnaise et député fédéral.

  • Connaissez-vous l'hotel Torrentius ?

    On ne fait plus liégeois…Ce bâtiment, conçu par Lambert Lombard et classé au Patrimoine exceptionnel de Wallonie, ouvre pour la 1ere fois ses portes au grand public avec une exposition « Le songe de Torrentius ». Celle-ci est consacrée au travail de Charles Vandenhove, architecte liégeois à qui on doit notamment le CHU du Sart-Tilman, des réalisations à Anvers ou encore en France. Charles Vandenhove, né à Teuven le 3 juillet 1927, avait en son temps sauvé le bâtiment de la destruction, aujourd’hui celui-ci veut à nouveau s’ouvrir aux Liégeois.  

    (Une information de LIÈGETOGETHER)

  • En visite à Liège

    Le mardi 22 février, les élèves de 5ème et 6èmeannées de l’école francophone des Fourons ont passé la journée à Liège.  Le rendez-vous avait été fixé à la gare de Visé, afin de permettre aux enfants de voyager différemment : c’est donc en train qu’ils se sont rendus à la gare des Guillemins. Après avoir admiré cette œuvre architecturale, ils se sont dirigés vers le parc de la Boverie pour visiter l’exposition immersive « Inside Magritte » et se familiariser avec l’esprit surréaliste. 

    Ensuite, ils se sont arrêtés dans une sandwicherie de la place Cathédrale où chaque enfant a pu choisir son repas.

    Le programme de l’après-midi consistait en une promenade-découverte de la ville de Liège : les coteaux de la citadelle, le palais des princes-évêques, la place du marché, la montagne de Bueren (escalier de 374 marches) … Cette visite était commentée par une spécialiste en la matière qui a suscité la curiosité des enfants.

    Ce fut une sortie culturelle riche en découvertes !

    Bravo aux enfants pour leur comportement exemplaire.

                                                                                     Mesdames Liliane et Marie-Ange

     

    Photos de la visite

  • Marathon Belge 1910

    René Steenebruggen a publié la copie de ce diplôme sur Facebook il y a quelques semaines. Une question a surgi: puisque le marathon de la Meuse (initialement Liège-Maastricht, mais ramené ensuite à Visé) passe par Mouland, y aurait-il une filiation entre les deux marathons à cent ans de distance?

    Mon amie Anne Stiernet, responsable des archives générales et du centre de documentation du Musée de la Vie wallonne à Liège, a fait des recherches et elle a retrouvé le journal officiel de la course Liège-Mouland d’avril 1910.

    Capture d’écran 2021-01-12 à 11.04.21.png

    Le diplôme dont René a publié une copie était celui qui a été attribué à Pierre Picart, troisième à l'arrivée, mais en fait le favori des Liégeois pour ce marathon du 10 avril 1910. Il était un des 56 concurrents inscrits, parmi eux des Liégeois bien sûr, mais aussi des Bruxellois et une dizaine de Français.

    Les concurrents payaient un droit de participation d'un franc. Le vainqueur recevait, en plus du diplôme artistique offert par l'association des commerçants et industriels du quartier de l'Ouest, la somme de 125 francs. 100 francs pour le deuxième; 75 pour le troisième, 50 pour le quatrième, ... 10 francs pour le dixième. 

    Le départ était fixé à la place Saint-Séverin. Après le passage par la place Saint-Lambert, direction premier pont sur le canal Liège-Maestricht, puis passer sous le pont de Wandre et suivre le canal jusqu'au pont Bormans, pont de Visé, tourner à gauche et continuer tout droit jusqu'à Mouland-Douane; retour par Berneau, Visé, Argenteau, Cheratte, Pont des Bonnes Villes, Pont Maghin et arrivée place des Houillères.