Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Histoire - Page 3

  • Rendre visite à sa mère à Fouron-le-Comte en passant par le Clou Doré

    Dans le cadre d’une page consacrée dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 26 janvier 2022 au célèbre Clou Doré qui va être transformé, Luc Gochel rappelle que Georges Simenon y logeait lorsqu’il venait rendre visite à sa mère hébergée à la maison de repos de Fouron-le-Comte.

  • LA DERNIERE PUBLICATION DE LA SOCIETE ARCHEO-HISTORIQUE DE VISE ET DE SA REGION SORT DE PRESSE

    Le second numéro double des Nouvelles Notices Visétoises 2021 est sorti des presses de l’imprimerie Imprim. Riche de 96 pages, il est de nouveau varié dans les domaines évoqués.

    Côté interne, le rappel de la vingtaine d’activités (conférences, voyages, commémorations) de l’année 2020 (par J.P.Lensen) suivi de l’ensemble des missions photographiques du staff et de la vie de l’association dont un grand nombre de publications. Deux activités mémorielles de 2021 sont rappelées : les 80 ans de la mort de  l’aviateur britannique Manison abattu au dessus de Lanaye le 19 août 1941 (par Guy Reggers) et les deux expositions d’octobre sur la Libération de Visé en septembre 1944 et le centenaire de la S.R.A.H.V. (1921-2021) (par R.Beuken et M.Zecchinon).

    Le patrimoine industriel n’est pas en reste avec l’historique du viaduc ferroviaire de Lixhe qui surplombe le canal (suite du pont dit des Allemands couvrant la Meuse (par Marc Braham et Marylène Zecchinon).

    Le 19e siècle est évoqué par la première partie d’un article sur un personnage historique non pas de chez nous mais de France, Napoléon III. On pourrait qualifier ces 26 pages de l’accession au titre d’Empereur (jusqu’en 1852).(par Guy Reggers)  Dans notre cité visétoise, des élections ont dû être postposées d’un mois du 14 novembre au 15 décembre 1895. Le pourquoi et les suites de ces joutes électorales entre parti libéral et parti catholique dont l’importance du pont sur la Meuse (par Claude Fluchard).

    Le même auteur [témoin direct aux côtés des Fouronnais en 1962], nous explique l’origine du rattachement des Fourons à la Province du Limbourg avec des documents allant de 1930 au 1er septembre 1963 (les dialectes, les difficultés linguistiques, le recensement de 1947 et les ultimes combats).

    Enfin un appel est fait pour recueillir des documents sur la vie culturelle (concert, cinéma, orchestre, théâtre) dans le Grand Visé de 1920 à nos jours.

    Les membres 2021 recevront gratuitement ces notices. Les amateurs pourront l’acquérir au prix de 15 € (disponible au musée et dans les librairies visétoises) ou de 20 € comprenant les frais de poste.

    Pour la société royale archéo-historique de Visé et de sa région, J.P.Lensen

     

  • La place la plus animée de Visé renferme un secret que bien peu de monde connaît.

    Capture d’écran 2021-11-16 à 08.06.36.pngChaque jour, des centaines de piétons et véhicules passent sur la place reine Astrid de Visé. Mais très peu de personnes savent que sous leurs pieds se trouvent un bunker, datant de l’entre-deux-guerres.

    Un article d'AURÉLIE DRION à lire danslmbm du 16 novembre 2021.

  • Nouvelle publication de "Heem en Natuur"

    Rik Palmans a présenté ce dimanche matin à Teuven la nouvelle publication annuelle de l'association "Heem en Natuur" (D'r Koeënwoof n° 42 - 2021).

    Au sommaire, nous trouvons des articles concernant l'ancien commissaire européen Pierre Lardinois et son épouse fouronnaise Maria Peeters, des histoires de sorcières, des maisons de Fouron-le-Comte, la mortalité dans la région au 18ème siècle sur base des registres paroissiaux, etc.

    Citons aussi un article de Guido Sweron concernant le point culminant des Fourons pour lequel Huub Broers a inventé une mesure à 287,5 m à Strouvenbos (Fouron-Saint-Pierre), alors que l'IGN le situe près de Reesberg à Rémersdael à 289 m.

    Capture d’écran 2021-11-14 à 18.22.10.png

  • EMOUVANTE CEREMONIE CE JEUDI 19 AOUT 2021 AU CIMETIERE DE LANAYE

    La Société royale archéo-historique de Visé avait invité à Lanaye tous azimuth des membres des forces armées belges, spécialement de la force aérienne, un représentant de l’ambassade britannique  et des personnes passionnés par ces moments d’histoire, des anciens combattants ainsi que des habitants de Lanaye. Bref, 133 personnes étaient présentes. Guy Reggers, trésorier de la société d’histoire, habitant à Lanaye, à l’initiative de cette commémoration, remercia toutes ces personnes et la ville de Visé qui avait mis les petits plats dans les grands. Après une présentation par le président de l’ASBL  Claude Fluchard, ce fut Francis Theunissen, premier échevin, excusant la Bourgmestre, qui évoqua l’événement à la base de cette réunion, repris plus en détail par Guy Reggers. L’ensemble de cette histoire est rappelée en long et en large dans le livre du musée de Visé : 1940-1945, la Basse-Meuse en Guerre. Plusieurs gerbes furent ensuite déposées sur la tombe avant le last Post et les deux hymnes belges et anglais et la minute de silence. Une réception au Cercle de Lanaye s’ensuivit.

    En résumé, le lundi 18 août 1941, 7 avions de la base de Leeming (au nord du Yorkshire, à 239 miles de Londres) décollèrent pour bombarder Cologne. On sait que l’aviation anglaise bombardait de nuit. Cinq membres d’équipages dans cet avion Whitleys : 2 lieutenants et 3 sergents. Lors de  l’aller, le sergent Norcross fut abattu. Les 800 kilos de bombes furent lâchées sur Aix-la-Chapelle, la mission sur Cologne ayant été compromise. Au retour, dans cet avion bien malmené par la chasse allemande, le second pilote le lieutenant E.E.Manison ainsi que le tirailleur, le sergent Crich furent tués. Les deux autres, le lieutenant Kane et le  sergent Mourant  sautèrent de l’avion et furent capturés non loin d’Eben-Emael par les soldats allemands et emmenés en captivité en Allemagne. Le corps du lieutenant Manison fut projeté de l’avion et retomba dans le canal Albert à Lanaye. Nous étions le mardi 19 août 1941. Son corps fut repêché et enterré au cimetière de Lanaye. Quant à l’avion, il percuta le sol au lieu-dit Tiendenberg à Kanne et les deux autres tués y furent retrouvés. Leurs corps reposent au War Cemetery de Heverlee. On y érigea sur cette colline un monument en 1999. Une cérémonie y eut lieu le soir de ce même jeudi 19 août 2021.

    Un drapeau britannique surplombe à Lanaye la stèle-hommage à cet anglais, mort pour nos libertés. Ne l’oublions jamais

    Pour la S.R.A.H.V. Guy Reggers

    Photo: la tombe typique d’un soldat britannique au cimetière de Lanaye fleurie par plusieurs personnes. (Photo Louis le grenadier)